Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 21:49

FC Metz [.hèfcémesse[

On dit "messe" et pas "mètse", parce qu'en messin, on ne prononce pas les t. Ni l'été.

 

Entraîneur : Albert Carrier (Ah non, Albert Cartier? Putain, faudrait savoir)

 

Couleurs : le grenat, sorte de maillot third des pompes funèbres après le noir et le gris.

 

Stade : Stade Jane-Birkin (parce que ses seins font rien)

 

Site officiel :  croixdelorraineetjoiedevivre.com

 

Palmarès: 2 coupes de France (1984, 1988)

 

3 Gambardella (1981, 2001, 2010)

 

1 Moustach Cup (1996)

 

1 Pré Moustach Cup (1983)

 

1 victoire au Nou Camp 4-1 (Coupe des Coupes 1984)

 

1 lettre d'excuses au football français pour avoir formé Cyrille Pouget

 

1 Poulidor d'honneur pour sa 2e place lors du championnat de L1 1998, perdu au goal-average pour 6 buts.

 

 

 

"... et encore plus que tes 2-3-5 endiablés, c'est ton sens de la déconne qui nous manque le plus, Jeannot". Parce que oui, il existe un endroit de ce monde où un jour, on a plus regretté le départ que l'arrivée de Jean Fernandez.

 

 La Paillade - Metz : Quichés les plus forts?

Laurent Nicollin a relevé le Ice Bucket Challenge. Michel Mézy aussi. A moitié.

 

 

1e : Lucas Barrios s'adapte très bien au club grâce aux tuyaux de Tino Costa. Et il a été très surpris par le but et la passe décisive de Grégory Lacombe à Marseille.

 

 

2e : Il a aussi trouvé que Xavier Collin, à part les tresses et le bronzage, n'avait pas changé et courait aussi vite que sur les vidéos de Tino.

 

 

3e : Les messins devraient jouer le contre pour préserver leurs arrières. Car le FC Metz aime ses fesses (oh monsieur l'arbitre, carton jaune pour ça, c'est ma première du match, quoi Jane Birkin?)

 

 

6e : Un gardien dans un but et son remplaçant dans l'autre. Nous voilà donc partis pour une nouvelle opposition de pré-saison, sans tacles et sans contacts.

 

 

7e : Tout de suite, on comprend mieux l'absence de Gissi.

 

 

8e : Toutes façons, une équipe qui d'habitude joue en Bordeaux avec un Carasso dans les cages, il aurait pris ça pour de la provocation par rapport à la 1ère journée.

 

 

10e : Ce serait une bonne idée de le gagner, ce match. Déjà que le gouvernement nous a enlevé la prime-Sochaux à 6 points...

 

 

12e : Pour l'instant, le plan de jeu de Rollincourbis est minitieusement respecté par nos joueurs. La tactique, c'est de ne surtout pas exciter un éventuel recruteur avant la fin du mercato.

 

 

13e : Notre coach a même dit que le 31 août, c'était son réveillon professionnel. Michel Mézy aimerait savoir où ça se passe.

 

 

18e : Drôle de carrière ce Kevin Lejeune. Déjà s'appeler Lejeune et être formé à Auxerre... Heureusement, il eut Louis fine et sut entendre les appels d'autres clubs. Hélas pour lui, Tours, Nantes... avant de finir à Metz. Cet achat reste un bon Dils pour le club lorrain.

 

 

21e : On a vraiment l'impression que c'est Metz qui joue à domicile. D'ailleurs, ils auraient du mettre leur maillot Heaulme.

 

 

25e : Marchal, suite à un choc avec Carasso (heureusement pour lui, le petit frère) est remplacé par Milan. Avec Milan et Falcon, maintenant rapace ou ça casse.

 

 

28e : Première presque-action d'occasion de but pour les pailladins. Les messins ont été surpris par Martin venu apporter le surnombre au milieu de terrain.

 

 

30e : On peut se demander s'il y a réellement faute de Vito sur Ganbako, Nankago, Tangano... Bon, d'accord, on va dire qu'il y a penalty.

 

 

31e : Jourdren se relève de ce penalty sans une égratignure. Carasso est admiratif.

 

 

32e : En arrivant cet après-midi, Johann Carasso a quand même failli s'évanouir en lisant la plaque du palmarès du club à la ligne 2012...

 

 

34e : En matière de fratrie inégalement répartie, c'était pas faire injure à Franck Passi de dire que son frère Gérald lui avait pris toute l'aisance technique. C'est pas faire non plus injure à Johann Carasso de dire que son frère Cédric lui a pris tous ses choco-BN.

 

 

35e : Jourdren fait encore un très bon match. Pourtant, à le voir se battre avec un poteau de corner, on ne jurerait pas que ses mains lui sont autant utiles dans son métier.

 

 

37e : Toujours aussi rigoureux dans les consignes du coach, les pailladins gâchent le seul corner qu'ils obtiennent de la mi-temps.

 

 

38e : En fait, c'est juste que nos joueurs sont en train de préparer leur attaque-éclair, celle qui gagne à tous les coups sauf des fois.

 

 

41e : Le seul problème c'est qu'il faut 44 minutes pour la préparer. Alors, c'est sûr, on a trouvé mieux pour prendre l'adversaire de vitesse.

 

 

43e : J'espère que les autres entraîneurs de L1 ne nous lisent pas, Notre attaque éclair, c'est passe de Vito pour Jourdren (ça va pour l'instant, vous suivez?), dégagement de Jourdren sur Victor ou sur Lucas. Faute des autres. Montée-éclair de Tiéné et but sur coup-franc.

 

 

44e : Et voilà le travail. 1-0

 

 

Tiéné a repéré le petit espace qui se créait dans le mur messin.

 

 

45e : Enorme reprise de Sanson sauvée en catastrophe par Carasso. Il faut qu'on arrête de s'inquiéter dès que Carasso se couche par terre, c'est plus nos affaires.

 

 

46e : Mi-temps. A force de se faire des hold-ups à la maison, on va avoir des problèmes avec les assurances, c'est sûr.

 

 

48e : On nous annonce Benjamin Stambouli à la Fiorentina. Les recruteurs italiens savent sentir le marché, ceux de la Fioren' testent, inhalent... Bref, ils font caguer, vous m'avez compris.

 

 

54e : Rollin a un problème tactique à gérer. Bérigaud vient de tenter une ouverture sur Bérigaud.

 

 

"D'habitude en partant du vélodrome, c'est toujours Daniel Congré qui rentre en stop. Et là, cette année, merde, c'était notre fond de jeu!"

 

 

68e : Abdé se fait déposer par Metanire couloir droit, mais Tiéné vient le suppléer en évitant le corner d'un subtil auto-petit pont.

 

 

73e : Pour revenir au score, les messins imposent une grosse domination dans notre milieu de terrain. Pas de bol, toutes les actions se déroulent dans leur camp.

 

 

75e : Départ de Mounier couloir gauche. Pendant ce temps, le messin Milan réinvente le poste de sentinelle en se mettant à l'affut 4 bons mètres derrière ses défenseurs.

 

 

78e : Corner messin. Trouage unanime de notre défense. Et reprise de la bite de Falcon sauvée en catastrophe par Sanson sur sa ligne... Bienvenue en Ligue 1.

 

 

79e : On a perdu Cabella à l'inter-saison, mais on a su conserver notre belle sérénité sur corner défensif. Ca fait plaisir, on ne devrait pas s'ennuyer.

 

 

82e : La secte camaradoniste vous informe que sans faire de bruit, Sa Grandeur est en train de réaliser un festival d'appels dans l'intervalle et de talonnades bien léchées.

 

 

88e : Sa Grandeur a ajourd'hui décidé de féliciter Mogan Sanson pour sa rencontre, et de lui accorder les honneurs d'une passe décisive. 2-0!

 

 

91e : Jourdren s'entraîne pour l'auto-golasso de l'année. Raté de peu mais il y a de l'idée.

 

 

93e : C'est fini! Une minute de silence pour les voisins de tribune de Philippe Sers. (non, c'est juste par superstition parce que ça a marché la semaine dernière...)

 

 

 

Comment ça, on est sans nouvelles d'M'Baye Niang?

 

 

L'analyse du match en une phrase sans respirer

 

Après le triomphe de Marseille nos pailladins renouent avec les victoires chateuses mais pas volées au détriment d'adversaires par trop naïfs avec des cadres tels que Jourdren El Kaoutari ou Sanson auteurs encore d'une fort belle prestation (ouf)

 

 

 

Le truc qui sert à rien

 

 La Paillade - Metz : Quichés les plus forts?

Corniche de Marseille : L'incroyable boulette

 

La célèbre marque aux trois bandes désirait reprendre sa célèbre affiche de la corniche de la cité phocéenne. Après Zidane, enfant certes du cru mais qui n'a jamais porté le maillot olympien, l'équipementier désirait rendre honneur à un homme ayant réellement marqué l'histoire du club marseillais, afin de caresser les consommateurs provençaux dans le sens du poil. La mission fut confiée à un stagiaire qui, après une rapide recherche sur Google, jeta son dévolu sur... Jacques Glassman. En allant au travail le matin, certains automobilistes marseillais en seront pour leurs frais.

 

 

Allez, companeros, promis Pailladdiction arrête avec les sardines, et vous dit à une prochaine, aussi bonne dans le résultat on l'espère!

Partager cet article

Repost 0
Pailladdised by Fzfzfzfz
commenter cet article

commentaires

vava 26/08/2014 10:55

Quand un moteur de recherche t'envoie des spams de serruriers, c'est que la nouvelle du départ de Jean Fernandez n'est pas encore arrivée jusqu'à Paris. A plus collègue! Moi je vais en presque-Bretagne dans la belle-famille ce wikend, ça tombe super mal, pas vrai?

Papayade 27/08/2014 22:37

avis aux participants des pruneausticks: le comptable rentre de vacances ce week end et devrait vous donner un 1er classement provisoire dans le courant de la semaine prochaine. Ceux qui ont réussi à être moins bien classés que moi sont des monstres: nul contre Bx nul a Sardinville nul contre Messe.

serrurier paris 9 26/08/2014 03:01

Je vous approuve pour votre exercice. c'est un vrai travail d'écriture. Poursuivez

. Dans Plombiers questions de nuit, vous avez un service en changement où il a mieux à faire des serrurier paris parisiennes. Comme l?extérise Michel Serrure. Serrure) Contact enregistré Agrave; serrurier paris paris serrurier paris pas cher ouvez commande cylindre, refaires et des techniciens, nous interventions de temps pour un dépanner tous le vide, remplacer un cylindre un services qualifi& Eacute. Dans le 1er artisan expert se dédommagés.

Papayade 25/08/2014 19:09

Jul merci c'est pas trop dur à porter comme pseudo?

Camaradoniste 25/08/2014 17:44

On n'en fera jamais assez au sujet de Sa Grandeur. Merci pour lui.

Briban24 25/08/2014 15:53

13e : Notre coach a même dit que le 31 août, c'était son réveillon professionnel. Michel Mézy aimerait savoir où ça se passe.

Les vannes sur Léo Mézy, c'est mes chouchoutes non mais laule quoi !!!!

Sas que pardon...

      Corniauds

 

Une phrase :    

 

" A Toulon, Rolland, on l'appelait Pinochet, parce qu'il tirait dans les tribunes." Laurent Paganelli

Fotonovellas

 

 

Pailladdictionnaire

Pailladdictionnaire

Pruneausticks

Pailladdictiondage

Le PSG, pour vous c'est :

 

1 - La-bouée-de-sauvetage-d'un-football-français-à-la-dérive-et-l'unique-salut-d'un-championnat-en-décrépitude.

 

2- Une équipe qui a très provisoirement interrompu notre série de 7 titres consécutifs.

 

3 - comme si Sébastien Loeb disputait le tour de France cycliste en DS3 WRC et avait en plus des crétins pour l'encourager au bord des routes.