Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 11:33

 

2e journée de Ligue 1, et nos pailladins doivent se déplacer chez une équipe entraînée par un ancien de la maison, Pas Triste Loko. La dernière fois, ça nous avait pas réussi, on en avait pris 4 chez Laurent Blanc. Et 2 chez D'Herzaque.

 

Après avoir dépendu les crémaillères du stade du Ray en 2013 et du Parc des Princes en 2010, nous voilà conviés à l'inauguration du sardinodrome.

 

 

Les jeunes supporters découvrent le nouveau maillot pailladin.

 

1e : "On donne tout pour vous. Faites-en autant!". Certains supporters locaux ont compris que pour demander de l'argent aux joueurs, une banderole, ça va plus vite qu'un home-jacking.

 

 

Le 3-3-3 de nos adversaires comporte un certain potentiel humoristique

 

 

4e : Pour ce match en Sardinie, Rollincourbis a soigné sa tenue et  opté pour un subtil combo chemise-ouverte-chaîne-en-or-qui-brille de circonstances. Il nous tarde de le voir lors du futur déplacement à Lorient, avec un chapeau de bigoudaine sur la tête.

 

 

12e : Même pas un quart d'heure de jeu, on presse à 70m de nos buts et on se crée des occasions. C'est encore un coup à mener 4-0 à la mi-temps.

 

 

13e : Crochet de Djadjédjé sur Stambouli à l'entrée de sa surface. Pour trouver meilleure vanne, je sens que je vais devoir cravacher.

 

 

18e : Mon voisin de droite dit que ces montpelliérains ne vont pas tenir comme ça pendant 90 minutes.

 

 

19e : Mon voisin de droite a raison. 1-0!

 

 

20e : Non, vraiment, ce Dja Djé Djé est aussi bègue des pieds que du nom.

 

 

21e : Ca va devenir compliqué de se plaindre de nos défenseurs latéraux.

 

 

22e :Si je vous dis que je viens de voir Mathieu Deplagne réaliser une aile de pigeon en première intention en pleine surface marseillaise, vous n'êtes pas non plus obligés de me croire.

 

 

24e : Marcelo Bielsa se lève de sa glacière. Michel Mézy en profite pour voir ce qu'il y a dedans parce qu'on ne sait jamais.

 

 

26e : André Ayew semble salement amoché derrière la tête. Rollincourbis jète un regard désapprobateur à Montaño.

 

 

28e : Il y a des trous dans la nouvelle tribune. Parait que de ces sièges, on ne voit rien de ce qui se passe sur le terrain. Au train où vont les choses, ce seront bientôt les places les plus chères du stade.

 

 

30e : Attaque marseillaise avortée par Gignac qui couvrait sereinement notre défense.

 

 

33e : A chaque coup de feu en ville, Diadiédié cavale de son camp jusqu'à notre poteau de corner. Bizarre cette manie de vouloir faire du 100m dos crawlé en plein match de water-polo...

 

 

36e : Preuve que ça tourne pas fort, l'attaque marseillaise a encore moins de tirs cadrés  à son actif que de penaltys demandés à l'arbitre.

 

 

37e : Stambouli se permet même de perdre un duel face à Jérémy Morel. Le jubilé de Benji se déroule vraiment dans une athmosphère bon enfant.

 

 

38e : A part ce vilain tacle d'Ayew ennemi.

 

 

40e : La pelouse semble manquer d'arrosage. Grâce à Thauvin, les tribunes n'ont pas ce problème.

 

 

41e: Le seul coin de terrain qui semble à peu près hydraté, c'est le long de la tribune Ganay, où Tiéné et Djadjédjé prennent l'eau à tour de rôle.

 

 

42e : Le virage nord nous a épargné sa sono. Merci Yankee (et Michel, bien sûr).

 

 

43e : En parlant de virage, je vis rage, je vis rouge, lorsque Thiago m'ôta les vers du nez.

 

 

45e : Mi-temps. Le public siffle presque autant que Michel.

 

 

46e : On attaque donc cette seconde période avec l'appréhension de la classique-remontée-au-score-marseillaise. Morel est le premier à regagner le terrain. C'est sympa de leur part de vouloir nous rassurer.

 

 

50e : A Marseille, c'est le maillot qui prime avant le joueur. D'ailleurs, quand un joueur sort sur blessure, on commence par strapper le maillot.

 

 

53e : En tribune, Loulou continue à regarder Gignac avec envie. Ou peut-être avec nostalgie.

 

 

54e : Ayew retourne sur la pelouse déguisé en Payet. C'est franchement moins réussi que le Carasso déguisé en Obélix de la semaine dernière.

 

 

 

61e : Bonne prestation de nos nouveaux Barrios et Lasne. Nous ne sommes pas le Qatar mais voilà un achat qui prouve que nous avons plus d'idées que de pétrole, Lasne. Question transferts, on pourra même parler de recrue d'essence.

 

 

63e : En y ajoutant la prestation de Mounier, la cellule de recrutement vient de réussir ses mercatos 2012 et 2014 en un après-midi!

 

 

66e : L'un de mes voisins du dessus est en train de se plaindre que son équipe se fait humilier par "Montpellier, quoi". Il a oublié de mentionner "usine à chèvres même pas foutue de gagner un titre de champion avec 83 points."

 

 

69e : Vous avez reçu un MMS. "Martin-Mounier-Sanson-Merci-Bonsoir." 0-2!!!

 

 

70e :Et voilà, il fallait qu'il invente encore quelque chose, Rollincourbis. Après Mounier arrière gauche, Tiéné arrière droit. Le pire, c'est que ça marche.

 

 

71e : Faut dire que Rollin mène drôlement bien la danse. Habillé comme il est, il gère même toute la discothèque.

 

 

72e : Pressing marseillais qui commence à tendre le banc pailladin. Ayant oublié sa cartouche de secours, Michel s'aprête à fumer les cheveux du jeune Ribelin.

 

 

73e : Rollincourbis regarde son banc avec regrets. Cet après-midi, c'était la bonne journée pour redonner du temps de jeu à Djamal Bakar.

 

 

74e : Saber Khalifa, qu'est ce qu'on fait, on en parle?

 

 

75e : La pelouse est à l'agonie. On devrait d'ailleurs bientôt entendre des "agonie démission".

 

 

76e : ll n'y a plus qu'une solution pour les jardiniers : un petit jubilé Cyril Jeunechamp et on replante.

 

 

77e : En parlant de replante, Morgan Sanson évite soigneusement le doublé d'une tête carrée.

 

 

78e : Très bonne idée de la part du prometteur pailladin. A 2-0 c'est déjà intenable, à 3-0 je quitte les lieux.

 

 

79e : Entrée en jeu chez nos adversaires d'un jeune dreadlocké sûrement amateur de Tonton David. Les locaux semblent décidés à prendre le match par le bambou.

 

 

80e : Malgré quelques jolis jambons dans l'effectif, c'est une escalope qui réalise la plus belle intervention défensive marseillaise du match sur ce tir de Souley.

 

 

El Kaoutari s'était bien préparé au vélodrome.

 

 

82e : Tête de N'Koulou que Jourdren ne prend même plus soin de boxer pour maintenir le suspens.

 

 

83e : Ce stade manquait de toît, là il manque d'émoi.

 

 

84e : Payet voit l'entrée en jeu de Congré d'un mauvais oeil. C'est son principal concurrent au classement des passeurs décisifs marseillais depuis le départ de Valbuena.

 

 

85e : Pour cette entrée en jeu, nous sommes une petite minorité à applaudir. Avec les dents.

 

 

86e : La classique-remontée-au-score-marseillaise est vraiment laborieuse. Si on ne s'enlève pas 3 buts, on ne va jamais y arriver.

 

 

87e : Surtout si les locaux commencent à gérer leurs 2 buts de retard.

 

 

88e : Parce que c'est bien beau de dépenser de l'énergie à attaquer pour soigner le goal-average face à un relégable, mais la semaine prochaine, c'est Metz.

 

 

89e : Daniel est placé devant la défense centrale. On ne va pas en vouloir à Hilton et El Kaoutari si ils balancent pour sauter le milieu.

 

 

91e : C'est tellement bon qu'on en demanderait des prolongations. N'exagérons pas, d'accord.

 

 

93e : C'est fini! Une minute de silence pour tous les voisins de tribune de Philippe Sers.

 

 

94e : Cette année, pour priver Paris du titre, les marseillais s'y prennent vachement à l'avance. C'est sympa de nous avoir encore choisis comme champions, mais ils pourraient nous demander quand même, on a peut-être d'autres trucs de prévus.

 

 

97e : Payet : "Si on avait marqué, ça n'aurait pas été pareil". (ça tombe bien, mon cousin est gendarme).

 

 

98e : Di Meco : "Le système Bielsa demande de l'intelligence." Dit-il en remerciant le Seigneur d'être né 30 ans plus tôt.

 

 

99e Courbis : "On ne nous a pas pris". Vu comme c'était bandant, je dirais pourtant qu'on nous a pris à pic.

 

 

100e : Les experts-consultants et autres servent-à-rien tiennent à remercier Brandao d'avoir fait passer sous silence cette belle victoire. Ca leur permettra de ne pas s'emmerder à apprendre le prénom de Sanson, ou s'il y a 2 L à Ribelin.

 

 

 

L'analyse en une phrase sans respirer

 

Indigestion de sardines et pressing dans leur camp et même derrière leur ligne de but s'il avait fallu, nos petits avaient la dalle et ont montré la population de leur caleçon (ouf)

 

 

 

Le truc qui sert à rien

 

A la suite de la dernière réunion entre les 2 collectivités, et dans un climat tendu entre région Languedoc-Roussillon et agglomération de Montpellier, cette dernière a décidé de procéder à un changement de nomenclature des tribunes du stade de la Mosson afin que celles-ci endossent une identité plus montpelliéraine que languedocienne :

- Suivant l'évidence la plus basique, Etang de Thau devient Paillade.
- Respectant le jeu de mots le plus basique, Etang de l'Or devient Richter
- Sarcasmes mis à part, Corbières, côté supporters visiteurs devient "Les Aubes"
- Habituel repaire annuel à touristes mastreillais, Aigoual devient "Port-Marignane".
- Tribune plutôt bourgeoise, Haut-Languedoc devient l'Ecusson. Parce qu'avec les nouveaux sièges, l'Ecusson bien posés.

- Gévaudan devient "Tribune Emir Spahic", "J'ai vos dents" étant la phrase fétiche du légendaire bosnien à l'ensemble des attaquants de L1.
- Roussillon honorera le spectateur le plus assidu de cette tribune sur les 6 dernières années et prendra donc le nom de "Tribune René Girard".

 

 

Amis sardinistes de passage par le blog, ne nous remerciez pas, on a eu des nouvelles de José Anigo, il en chie grave avec son nouveau boulot dans le Maghreb.

 

Allez compañeros, à une prochaine aussi bonne, on l'espère!

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pailladdised by Fzfzfzfz
commenter cet article

commentaires

Papayade 22/08/2014 13:52

@ figrol : j'aurais dit Richard Claiderman http://www.youtube.com/watch?v=G8GVm9UScbM
Parce que Disclosure c'est trop branché pour ici, et melkior me tomberait dessus si je citais des artistes trop hype par rapport aux Sim, François Valery et Lova Moor de rigueur sur le blog :-)

Papayade 22/08/2014 13:46

Je te dois tout compère, que veux-tu? T'es vraiment un salopard de bon public quand même.

vava 21/08/2014 20:02

Elles m'avaient manqu tes punchlines de flan aux raisins mon con. C'est vraiment dans l'absurde que tu t'en sors le mieux ton cousin gendarme m'a tué salue-le de ma part et dis lui que j'ai 30 pv a faire sauter.

Melkior 20/08/2014 19:31

Carassobelix m'aura bien fait pencher vers l'avant pour un pliage en règle bravo

figrol 20/08/2014 13:35

Ayew ennemi c'est de Disclosure non?

Sas que pardon...

      Corniauds

 

Une phrase :    

 

" A Toulon, Rolland, on l'appelait Pinochet, parce qu'il tirait dans les tribunes." Laurent Paganelli

Fotonovellas

 

 

Pailladdictionnaire

Pailladdictionnaire

Pruneausticks

Pailladdictiondage

Le PSG, pour vous c'est :

 

1 - La-bouée-de-sauvetage-d'un-football-français-à-la-dérive-et-l'unique-salut-d'un-championnat-en-décrépitude.

 

2- Une équipe qui a très provisoirement interrompu notre série de 7 titres consécutifs.

 

3 - comme si Sébastien Loeb disputait le tour de France cycliste en DS3 WRC et avait en plus des crétins pour l'encourager au bord des routes.