Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 18:19

Après le léger couac angevin, place à Rennes, compañeros!

 

 

 

 

"Rennes" signifie "la lose" dans 73 langages, dialectes et patois répertoriés de par le monde. En matière de derbies-cauchemars en Coupe de France, on peut les considérer comme nos mentors, nos dieux, nos fucking living-legends. Pour décorer son armoire à trophée, le président du Stade Rennais y a installé le 1er flocon de son neveu et un autographe de Kenji Girac.

 

L'emblème du Stade Rennais, ce sont des chiens de faïence. Ca nous fait un point commun, nous aussi, nous sommes dans la défaillance ces temps-ci.

 

 

Rennes est principalement connu pour la daronne, la femme du taulier qui aurait joué dans une super-production hollywoodienne appelée "Le Masque de Zorro", en fait un documentaire sur Hervé Renard, celui qui se fait des masques en terre cuite avec des UV.

 

 

Mais, fi, du jeu, vite, du jeu!

 

 

0e : La Française des Jeux vient de valider son dernier né: le Daboloto©. Son principe est simple : pronostiquer le poste joué par Bryan Dabo au coup d'envoi. 1 chance sur 11, c'est honnête.

 

 

1e: Ecoutant un ami, j'ai joué le 11. Il fallait jouer le 10.... Le 10 bien sûr, le 10, ça fait des mois qu'il était pas sorti !

 

 

9e: Ce soir, se dispute donc le Gourcuffico, la rencontre entre les 2 principaux prétendants à la princesse de Ploemeur.

 

 

10e: Pour l'instant; les 2 équipes rendent un émouvant hommage à leur désirée avec une corégraphie de 22 éclopés sur le terrain.

 

 

11e: Ce sympathique lever de rideau a d'ailleurs tendance à empiéter sur le match.

 

 

14e: Ce défenseur rennais, Baal, a l'air sympathique. Ne manquez pas prochainement sur Canal+ l'interview Thomas Thouroude-Baal.

 

 

16e: Ou peut-être que les 22 acteurs fêtent à leur manière la règle des 2 descentes en L2 avec un 0-0 tout confort. C'est moche 2 équipes qui ne savent pas.

 

 

19e: Est-ce la faute au soleil rasant, mais Bensebaini n'est que l'ombre de celui qui a joué contre Angers.

 

 

24e: Petit pont de Moreira sur Deplagne. La différence entre Deplagne et le Journal du Hard? Le Journal du Hard, ce n'est que le premier samedi du mois.

 

 

28e: Coup-franc rennais à 30 m à gauche de nos buts, qui en 2 passes en retrait, finit dans les pieds de Costil sous les huées du public. Pour faire un très bon match, il faut être 2. Pour en faire un très mauvais aussi, hein.

 

 

30e: SMS de René Girard à Laurent Nicollin : "NON";

 

 

31e: La rencontre se déroule sur un très bon rythme. Ca va d'un but à l'autre. Parfois même en passant par un joueur de champ.

 

 

33e: Frappe de mule de Lasne.

 

 

36e: On sent Congré un peu lourd sur ses interventions. Il faut dire qu'il a le short rempli de cartes de visite de Rolland Courbis à donner aux attaquants adverses.

 

 

41e: Premier mouvement offensif montpelliérain. Interception de Dabo qui décale sur Dabo. Ce dernier profitant d'un appel plein axe de Dabo, déborde et centre au second poteau pour cette feignasse de Dabo qui est trop court de 3 bons mètres.

 

 

43e : Centre de Baal que Bensebaini envoie en catastrophe sur Jourdren. C'est avec émotion que je viens de vous narrer le premier tir cadré pailladin du match.

 

 

44e : Altercation Jourdren-Sio. Le rennais reçoit un carton jaune pour le seul tampon qu'il n'a pas mis depuis le début de la rencontre. L'arbitre-assistant ne s'est pas porté témoin de Giovanni.

 

 

45e; Courbis annonce que dans le cadre de son DIF (Droit Individuel à la Formation), Jourdren prendra quelques cours de simulation à l'académie Pippo Inzaghi (ou à l'école Clara Morgane, c'est aussi reconnu par l'Etat).

 

 

Geoffrey Jourdren dans ses oeuvres

 

 

 

45e+1: Mi-temps. Le temps que Bein passe le résum... Ah ben non, c'est déjà terminé.

 

 

49e : On a repris depuis 4 minutes, et au stade où nous en sommes offensivement, même un hors-jeu de Bérigaud, je serais preneur...

 

 

50e : ... n'importe quoi, même un tir de Dabo sur le toît de la tribune...

 

 

51e: ... merci Bryan.

 

 

55e : Congré se fait déposer par un passement de jambes de Mendes. On parle de Dabo, mais Congré aussi sait être polyvalent. Parfois central, parfois latéral, parfois stadier.

 

 

59e : Il est bientôt 21h, et mon voisin de gauche me demande de zapper sur le XV de la Rose. Je lui réponds que je préfère suivre le XI de l'arrose. L'arrose-Bérigaud de centres au 4ème poteau.

 

 

62e : Encore une belle intervention de Bensebaini dans les pieds d'un rennais qui proteste mais le tacle du jeune défenseur n'était pas Sio.

 

 

63e : Entrée de Boudebouz qui devrait prendre les clés du jeu. Dabo qui se sent un peu claqué demande à passer dans les cages.

 

 

 

Ce moment où tu vois Bakar enlever son haut de survêtement

 

 

69e: Bakar donc, se signale d'entrée par le coup du mouchoir usagé: un geste technique entre la talonnade et le coup du foulard. Rolland Courbis demande à faire chauffer l'hélicoptère des pompiers.

 

 

73e: Il a beau s'appeler Grosicki et avoir la tête de Michel Muller, à 0-0 je préfère m'interdire toute vanne sur le nouvel entrant rennais.

 

 

77e: Bakar, en pleine surface rennaise, prend toutes ses responsabilités face au but en décalant pour Bérigaud, parfaitement démarqué sur le banc.

 

 

85e : Proche cousin du "c'est bon, j'ai" de Congré, le "ça va les gars, ça sort" de Jourdren. 0-1

 

 

86e: Ces rennais vont gagner sans le faire exprès. Des génies, je vous dis...

 

 

88e; Jourdren continue à chambrer Sio. Il faut dire qu'on est en train de leur donner une bonne leçon de lose à ces prétentieux. Et chez eux en plus.

 

 

90e; Pendant qu'on parle, nos bourreaux angevins de la 1ère journée sont en train de tenir en échec la terrible attaque du FC Nantes. Bon d'accord, j'aurais pu trouver une autre référence.

 

 

 

90+4e: Et voilà, encore un match qui aura éclairé notre lanterne. 

 

 

 

90+6e: " On a posé des problèmes à Rennes pendant les deux tiers du match, et ce n'est pas notre période puisque pendant le seul tiers où on ne leur pose pas de problèmes, on est crucifiés par un centre qui se transforme en tir. On ne peut que dire bravo."

 

 

90+7e: Rollin doit certainement parler de problèmes de robinets qui fuient dans le vestiaire, ou de trains qui partent pas en même temps...

 

 

90+8e: Sur son analyse de rencontre, Courbis rejoint Montanier. Pas Philippe, Gilbert.

 

 

 

L'avis de l'expert

"Hékessekevouvoulékejeuvoudize, c'est mon truque à moi, ça. Un attaquant de fiquesation et un attaquant de soutien qui tourne autour. Je veux bien croire que je suis un idiot de m'entêter avé ce système, mais si on m'espique pourquoi j'ai tort hébé je serais moins idiot de de de de savoir pourquoi je me trompe et je ferai autrement au prochain mach. Bon là, si j'avais un attaquant de fixation ça serait mieux. Mais j'ai pas d'attaquant de soutien non plus." Rollin

 

 

 

 

"Vous...êtes... sortis...du tunnel... dans 36 journées..."

 

 

Place au Qatar-pillar compadres!

Partager cet article

Repost 0
Pailladdised by Papa Yade
commenter cet article

commentaires

GLT 18/08/2015 14:56

77e: Bakar, en pleine surface rennaise, prend toutes ses responsabilités face au but en décalant pour Bérigaud, parfaitement démarqué sur le banc.
:-)))))))))))))) c'est tellement ça en plus...

ABDE4EVER 18/08/2015 10:02

Toujours magique tes article et bien plus juste avec Bensebaini qui n'était que la photo en negatif de celui d'Anger c est vrai

Vavazypaulette 17/08/2015 23:59

Me faire poignarder le fion avec une galette saucisse passe presque mieux avec un tel compte-rendu

James 17/08/2015 14:40

La cuvée 2015 de Pailladiction est à l'inverse de celle de nos joueurs. Je me marre moins que voir Deplagne remonter balle au pied mais c'est quand meme excelent. Merci et vivement le résumé de la qatarstrophe en espérant qu'elle sera pour les parisiens

dd 17/08/2015 17:58

super les mecs avec vous au moins on pleure pas

Melk 17/08/2015 10:48

La différence entre le MHSC et le Journal du Hard? Au journal du Hard, même l'apprenti perchiste sait cadrer les tirs.

Sas que pardon...

      Corniauds

 

Une phrase :    

 

" A Toulon, Rolland, on l'appelait Pinochet, parce qu'il tirait dans les tribunes." Laurent Paganelli

Fotonovellas

 

 

Pailladdictionnaire

Pailladdictionnaire

Pruneausticks

Pailladdictiondage

Le PSG, pour vous c'est :

 

1 - La-bouée-de-sauvetage-d'un-football-français-à-la-dérive-et-l'unique-salut-d'un-championnat-en-décrépitude.

 

2- Une équipe qui a très provisoirement interrompu notre série de 7 titres consécutifs.

 

3 - comme si Sébastien Loeb disputait le tour de France cycliste en DS3 WRC et avait en plus des crétins pour l'encourager au bord des routes.