Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 10:56
L'EGF 38



Grenoble Football 38. Sorte de Portsmouth-sur-Isère, et modèle de survie dans le milieu hostile de la hélun selon Loulou. Dans cette ligue, Grenoble est pourtant à l'extrémité de la chaîne alimentaire. Ah, la hélun, ton univers impitoyable, où c'est pas les plus faibles qui se font bouffer, c'est les plus vieux... alors forcément Grenoble...

Même si les ambitions de la Payada ne sont toujours pas revues à la hausse, on imagine sans peine que le modèle de réussite du staff payado lui, a changé de tête. Pour l'heure, on ne sait toujours pas quand l'EGF38 compte débuter sa saison 2009-2010. Souhaitons leur un réveil après... disons , le match retour à la Mosson. Nous connaissons nos chers payados et leur grands pouvoirs de thérapie guérisseuse pour collectif en crise, alors pas de blague, Boulogne et Saint Etienne l'ont fait, à notre tour de prolonger l'intersaison iséroise.

Notons que le coach isérois n'a pas (encore) fait les frais du zéro pointé inaugural, pourtant inédit dans l'histoire de la ligue. Si l'attitude des dirigeants est à saluer à l'heure de la surconsommation effrénée d'entraineurs, les joueurs rescapés ne pourront se servir du fameux choc psychologique consécutif à un changement de fusible sur le banc pour envisager les trois points face à la Payada... Va falloir trouver autre chose, les gars.

Notons aussi qu'avec ses sept merveilles de défaite, l'EGF 38 est paradoxalement l'épouvantail du championnat. Les journées avancent, et chaque entaîneur claque des dents en pensant qu'il peut servir de première victoire aux grenoblois. Et ça arrivera, messieurs, il y en a un qui va devoir y passer. Bon, nous autres payados, on a un mot du docteur, on peut pas...

Après le fourgon boulonnais, voilà donc l'ambulance grenobloise. C'est pas bien joli de tirer dessus mais la Payada ne peut hélas s'alourdir d'états d'âmes dans ce monde impitoyable de la ligue...

Lors de leur dernière réception au stadio delle alpi, leur effectif aurait été décimé par une micro-pandémie grippale, la même que celle d'Emir, la grippe porcine. Mouais, à voir la tête de leur attaquant Luboja, on aurait plutôt cru à un cas de grippe aviaire. ...



Blessures, suspensions, maladies, bombes agricoles, insultes, tannées à domicile, il ne manque plus qu'une invasion de criquets sur les alpes dauphinoises pour parfaire le tableau des sept plaies de Grenoble.

La dernière escapade en terre dauphinoise laisse au payado le même souvenir agréable que son dernier suppositoire. On aura donc, en l'honneur de cette sodomie arbitrée, un oeil avisé sur l'homme en noir, sans quoi il faudra prier que la grippe porcine ne soit pas une MST...

Partager cet article

Repost 0
Pailladdised by Fzfzfzfz - dans Nos chers adversaires
commenter cet article

commentaires

Sas que pardon...

      Corniauds

 

Une phrase :    

 

" A Toulon, Rolland, on l'appelait Pinochet, parce qu'il tirait dans les tribunes." Laurent Paganelli

Fotonovellas

 

 

Pailladdictionnaire

Pailladdictionnaire

Pruneausticks

Pailladdictiondage

Le PSG, pour vous c'est :

 

1 - La-bouée-de-sauvetage-d'un-football-français-à-la-dérive-et-l'unique-salut-d'un-championnat-en-décrépitude.

 

2- Une équipe qui a très provisoirement interrompu notre série de 7 titres consécutifs.

 

3 - comme si Sébastien Loeb disputait le tour de France cycliste en DS3 WRC et avait en plus des crétins pour l'encourager au bord des routes.