Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 22:24
 
Pendant la semaine, se serait produit un match de la Paillade. Attention néanmoins aux racontars et aux montages vidéo qui trainent sur la toile. 
 
Un match un jeudi, comme n'importe quel Viking Stavanger-Tchernomorets Odessa de huitième tour prélimianire de coupe de la ligue Europa, non mais franchement... 
 
Mais fi, place au grand classique la Paillade contre la Paillotte!
 
_____________________________________________________
 
 
L'adversaire
 
C'est l'autre protagoniste du "Traffico", la rencontre la plus suivie par ces messieurs de la Française des Jeux. Une rencontre où les poteaux ne sont pas carrés mais aimantés, où les Panenkas s'appellent des Landreaux, et où on commence à jouer avec les pieds qu'au bout d'un quart d'heure de jeu.
 
 
 
 Je tiens à léguer à mes petits-enfants.ce ticket de la FDJ, perdant mais valable, d'une rencontre entre Ajaccio et Montpellier.
 
 
L'avant-match
 
On avait donc quitté l'Ile de Beauté au printemps dernier avec la paisible classe verte de nos chers pailladins au village Pierre & Vacantz de Furiani...
 
16h23 : N'étant pas forcément désirés dans cette ravissante enceinte, nous essayons de nous fondre dans la masse et faire couleur locale. Je le savais que cette cagoule, c'était de trop.
 
16h37 : Au sortir du couloir, le tableau de match affiche le nom des 11 ajacciens titulaires, ainsi que le nom et l'adresse des 11 visiteurs.
 
16h40 : Je pense en avoir trop fait pour me fondre dans le paysage, avec ce hochement de tête approbateur sur ce contrôle de moins d'un mètre de Ronald Zubar. Je crains que nous soyons repérés.
 
16h42 : Fabrizio Ravanelli semble dans son match. Sur chaque centre trop long de son équipe à l'échauffement, il essaye d'obtenir un corner auprès de l'arbitre-assistant.
 
 
Le Match
 
 
17h05 : Ne pouvant cacher nos origines, je sympathise avec nos voisins. Ils s'appellent Jean-Dominique Fandevanjeli, Pierre-José-Marie Gezolimpigdesocci, et un ancien joueur pro du SC Bastia, Pierre Yves André. Ce dernier n'a pas voulu nous dire son nom de famille.
 
17h06: Je lui poserais bien la fameuse question "ah bon il a pas de nom?", mais de mon souvenir la sécurité du stade est plus Juste Leblanc que François Pignon.
 
17h07 : Et puis après tout, Mounier aussi, il a un nom de famille composé.
 
17h09 : Penalty pour la Paillade. Comme prévu, j'envoie un SMS pour rassurer tous mes proches.
 
17h10 : Sur cette action confuse, 2 ajacciens ont touché la balle de la main dans la surface. Mr l'arbitre n'en expulse qu'un seul, ce qui nous arrange fortement pour le classement du fair-play.
 
17h11 : A un moment, j'ai craint la Cabelhanda. 0-1
 
17h14 : Tête de ... Ronald Zubar sur le poteau. Le notre en plus. Comment voulez-vous que la Française des Jeux nous prenne au sérieux, aussi?
 
17h16 : Vilain tacle de Jebbour sur Popescu. Avec Ajaccio, je préfère demander s'il ne s'agit pas de Gheorghe.
 
17h20 : C'est officiel. Même face à une équipe d'unijambistes réduite à 9, nous jouerions le contre...
 
 
La nouvelle faisant état de notre supériorité numérique dans cette rencontre fait son chemin. 
   
 
17h23 : Le public local est connaisseur. Il conspue Bakar pour n'avoir pas été capable d'esquiver un tacle de Zubar.
 
17h24 : Mon voisin semble en pétard contre Rémy Cabella. Pour imager les liens culturels unissant nos deux villes, je lui rappelle que c'est Emilie Simon qui a écrit la musique de la Marche de l'Empereur.
 
17h26 : Tir qui passe à un cheveu des buts de Jourdren. Mais au niveau des appuis, ça se voyait qu'il dérapait trop, Lasne.  
 
17h31 : Nouvelle magnifique ouverture de notre défense pour les gants d'Ochoa. Jamais à court d'idées, nous sommes en train d'inventer le jeu en dernière intention.
 
17h35 : Coup-franc de José Garcia repris victorieusement par Salim Arrache et Ronald Zubar. Le lever de rideau entre les Seigneurs, l'OM Star Club et les amis de Pablo Calandria tient toutes ses promesses. 1-1  
 
17h37 : Expulsion de Jebbour. Le sommet entre les 2 leaders au challenge Franck Lucchesi aussi.
 
17h38 : Après Jebbour jaune, voici donc Jebbour rouge comme un gland. Ou le nez de Ronald, c'est Ochoa.   
 
17h39 : Comme d'habitude, nos principes "'d'équilibre" vont pouvoir se mettre en place, maintenant que nous sommes enfin en nombre pair. 
 
"C'est ma constante recherche d'équilibre sur le banc qui me vaut aujourd'hui cet Escar"
 
   
17h46 : Je profite de la mi-temps pour aller à la buvette. Le responsable me dit de repasser vers 20h30.  
 
18h05 : Cabella-done contre Cavalli-homme. C'est ça, une rencontre d'un ennui mortel qui ne se passe qu'entre les 2 meneurs de jeu. 
 
18h10 : Comme les débats se calment sur le terrain, je montre quelques photos de ma famille à mon voisin. Et lui aussi en profite pour me montrer quelques photos de ma famille.
 
18h12 : Cette magnifique balle de centre d'Abdé devrait elle aussi nécessiter 4 années de recherche dans le maquis.
 
 
On n'imagine pas les efforts consentis par Fabrizio Ravanelli pour endosser le costume d'entraîneur. 
 
 
18h15 : Le réalisateur de la rencontre est certainement en pilote automatique. Le téléphone sur répondeur, le révélateur hors-jeu scotché sur Bakar, et un mojito dans une paillote voisine.
 
18h16 : Bonne vieille mandale de Popescu sur Cabella. Ces entraîneurs italiens maîtrisent comme personne l'art du chategnaccio.
 
18h19 : Le fan-club de l'Orsi Ribéry ne semble pas très chaud pour que Rémy remplace leur idole en équipe de France.
 
18h22 : Les provocations ajacciennes continuent. Le nouvel entrant s'appelle Aboubacar Camara.
 
18h24 : D'ailleurs, Souley prend un carton jaune pour contestation.
 
18h26 : Le temps est toujours menaçant. Ici, quand il tonne, c'est vite aux abris. C'est vrai quoi, une tuile est si vite arrivée sur votre tête.
 
18h28 : S'il continue à gesticuler ainsi, l'arbitre devrait enfin laisser Fabrizio Ravanelli entrer en jeu.
 
18h32 : Mon voisin me demande le nom de notre nouvel entrant. Mounier? Non, Mutu court.
 
18h34 : D'ailleurs vous l'attendiez tous, elle n'a pas tardé, la bicyclette à Moumoune.  
 
   
Anthony, le seul joueur à essayer de sortir la tête de l'eau dans ce match.
 
18h39 : Enfin remis de sa bévue de jeudi soir, où il a bêtement laissé filer un carton rouge en réalisant un magnifique pied-poing sans tenir compte de l'angle de vue de l'arbitre, Victor peut entrer en jeu.
 
18h40 : Ce dernier quart d'heure est aussi long qu'un coup-franc qu'un coup-franc de Mounier. 
 
18h45 : On a beau nous parler d'omerta, notre équipe aura balancé tout ce qu'elle a pu dans cette confrontation. 
 
__________________________________________________
 
A part ça, le week-end dernier, j'ai amené Ponpon, mon persan, promener sur les bords du Vidourle:
 
 
 
L'analyse technique de Franck Ribery
 
"je comprends que pour Rémy c'est difficile en Espagne, comme on dit nul n'est prof en son pays".
 
 
La photo souvenir
 
     
 
Quoique tu eusses fait, dis-toi que le Grand Nancy aurait toujours été derrière toi. 
 
 
   
L'analyse en une phrase sans respirer
 
Ces 30 minutes en supériorité numérique on les a déjà vues c'était un soir de septembre où Auxerre recevait le Zénit Saint Petersbourg et où malgré l'avantage au score les russes à 10 et le caractère éliminatoire d'un but adverse Auxerre continuait à jouer le contre quitte à concéder de sérieuses occasions et les russes dans la partie on appelle ça le Jeannotime (ouf)
 
___________________________________________
 
Allez, tout ceci s'arrangera compadres. En attendant, la Pailladdiction s'offre une petite pause de compte-rendus pour se préparer à une aventure humaine un peu plus douce que la Paillade actuelle et qu'on appelle la paternité. Oui c'est ça, des cris, des pleurs, et un peu de merde aussi... Mais l'amour efface tout. Vous serez tenus informés si à l'occasion, quelques conneries de derrière la Fuego surgissent ça ou là sur le blog. Une pensée à mes 2 compagnons de route et hasta la Victoria, compadres!

Partager cet article

Repost 0
Pailladdised by Fzfzfzfz
commenter cet article

commentaires

Sam 14/10/2013 11:17

Tu regale compereeee. Allez la Paillade et vite le prochin:D

GRM 04/10/2013 17:34

Comme quoi ça t'arrive aussi de tenir les paris. Parce que c'est bien beau de se moquer de la FDJ, mais bon...

Sinon, tu connais ma passion pour les voisins/voisines, celui là est à mettre dans les musts. T'as rien oublié! À part bien sur les serveuses SNCM mais tu les gardes pour ton retour aux affaires
post-natal?

Papa Yade 03/10/2013 20:39

Merci les gars, un spécial à 2pin, et à tous les autres, pour les mails, et les MP notamment sur Facebook. Vava, grem l'article de l'interview paraitra normalement ds le courant du mois. Hasta!

Vavanelli 03/10/2013 12:36

Vavament la suite!

Steph34 03/10/2013 10:52

Excellent tout ça. La relève arrive?

Sas que pardon...

      Corniauds

 

Une phrase :    

 

" A Toulon, Rolland, on l'appelait Pinochet, parce qu'il tirait dans les tribunes." Laurent Paganelli

Fotonovellas

 

 

Pailladdictionnaire

Pailladdictionnaire

Pruneausticks

Pailladdictiondage

Le PSG, pour vous c'est :

 

1 - La-bouée-de-sauvetage-d'un-football-français-à-la-dérive-et-l'unique-salut-d'un-championnat-en-décrépitude.

 

2- Une équipe qui a très provisoirement interrompu notre série de 7 titres consécutifs.

 

3 - comme si Sébastien Loeb disputait le tour de France cycliste en DS3 WRC et avait en plus des crétins pour l'encourager au bord des routes.