Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 00:30

13 juin 2010

 

Mon cher journal que j'adore,

 

Aujourd'hui, c'était l'anniv à Flo. Nous, on était bien embêtés pour le cadeau parce qu'y a pas de boutiques sympas autour de l'hôtel. Alors Sydney, il s'est proposé de ramener un truc de sa prochaine sortie shopping de ce soir. "Vous croyez qu'il est plutôt bonnet C ou bonnet D niveau cadeau d'anniv, le Flo?".

 

Là, les autres, ils se sont dits que c'était peut-être pas une bonne idée de donner la mission au Syd, que à ce qui parait, Franck, il a été très embêté avec le dernier cadeau d'anniversaire qu'il a reçu. Il parlait d'une histoire de matelas gonflable troué de partout que ça a fait plein de bruit en éclatant, que ça a réveillé les voisins, et que maintenant, Franck, il va falloir qu'il aille s'excuser chez les gendarmes.

 

Francky, maintenant, à chaque fois qu'il voit le képi des messieurs qui nous gardent à l'hôtel, on dirait qu'il a super les choco BN, il disparait d'un coup et il nous dit qu'il va siffler là haut, sur la colline, qu'il va cueillir un petit bouquet qui égratigne ... Zaï-Zaï-Zaï-Zaï... Ya-Ya-Ya-Ya-Ya...

 

 

18 juin 2010

 

Mon journal à moi,

 

  Doudouce...

 

Cet aprèm, comme on avait un peu la flemme d'aller courir dans le champ d'hérêve, le coch, il a proposé une séance vidéo. Trop sympa, manquait plus que des frites à la cantoche et c'était une journée parfaite. On devait voir un super film qu'il nous a dit, un match avec des verts qui gagnent que c'est même pas des images d'archive. Tu parles, c'était le France Mexique de la veille. Ouais super, trop drôle...

 

Au bout d'une demi heure, comme on s'embêtait un peu et que la fin du film, on la connaissait à peu près tous, on se faisait des jeux entre nous pour passer le temps. Même que c'est moi qui ai gagné à "trouvez Sydney dans la télé". C'est normal, je suis trop fort à où est Charlie. Mais c'est vrai que Syd, il était bien caché.

 

Le coch, il nous avait fait une surprise pour rendre le film plus marrant. Il avait invité Mr Doucet que c'est lui qui tient la palette à Canal Plus, qu'il nous a dit. Même pas vrai, je me suis dit, parce que celui qui est venu, c'est celui qui joue Rémi dans "Ratatouille". La palette, en fait, c'est un truc super de l'espace que tu fais tout ce que tu veux avec un match de foot sauf faire gagner l'équipe de France. Soit-disant qu'il y a des limites au progrès qu'il a dit. 

Avec la palette, tu peux faire des flèches et des ronds sur la télé, tu peux arrêter l'image et tout et tout. A un moment, pour te dire comme il est fort, le monsieur il a même réussi à laisser un mexiquien courir à toutes berzinigues vers mon but et mettre William en pause. Et tout le stade bougeait quand même autour, truc de ouf.

 

Après, il a nous a montré plein de dessins que c'était les zones de couverture  de chaque joueur. Bon, y en a des copains de l'équipe, la zone de couverture sur les jambes, ils la connaissent bien : on les appelle les coiffeurs. Il faudrait vraiment qu'ils fassent quelque chose pour les sourcils du coch.

 

 

 

 

La grande flèche tout à gauche, même que c'était la zone d'appels de balle de Monsieur Henry

 

Monsieur Palette, il nous a montré aussi plein de tableaux, comme quoi on aurait pas fait un seul tir cadré du match (et les passes en retrait de Willy, c'est lui qui les arrête peut-être?), et comme quoi Franck il aurait perdu 25 ballons sur 30 touchés (tous ces chronomètres, tous ces ballons perdus, on va se faire disputer c'est sûr...) Après, comme Franck il avait pris le stylo de monsieur Ratatouille pour dessiner des zizis partout sur la télé, la séance vidéo elle a tourné court. William, il râlait qu'il aurait bien voulu voir la fin du film, que lui il était pour ceux qui jouent en bleu. Mouais... Ca reste à prouver qu'il était pas pour les verts, lui...

 

Comme on était tous dans la salle vidéo, les anciens ils en ont profité pour faire une réunion avec tous les joueurs de l'équipe de France (même Erika Bidal). Ils voulaient qu'on cause ensemble pour savoir qui c'était celui qui a cafardé aux journalistes pour Nico. Le seul qu'on peut pas accuser, c'est bien moi. Si j'avais mouchardé, ça se serait vu de suite. Chaque fois que je parle à la presse, je fais pipi à la culotte...

 

19 juin 2010

 

Mon journal à moi,

 

Ce matin j'ai pas beaucoup de temps pour t'écrire que là, on part s'entraîner (si, si je te jure). Mais faut que je te raconte pour cette nuit. Je dormais profondément en serrant fort mon doudou (mon nounours en anciens cheveux de tonton Cris) quand il y a eu un grand bruit dehors. On est tous sortis voir en croyant que c'était un journaliste de l'Equipe qui s'était pris dans un piège à loups que Captain Patrice il avait mis de partout autour de l'hôtel. En fait pas du tout, c'était Sydney, qui en rentrant un peu tard avait marché sur un babouin qui dormait dans les buissons. Syd il criait encore plus fort que la bête :

- ça va, t'as rien, King Louie, et...arrêt' ton c'noche. Allez, viens j'te paye un coup...

- sauvez-le, sauvez-le, qu'il criait aussi Monsieur-Valentin-de-la-Fédé, si jamais Sydney il se fait mordre, c'est ...

 - ... coma éthylique pour le singe, il lui a répondu Jérémie.

 - remarque, cette rencontre au sommet nocturne a au moins un avantage, il a ajouté Mr Robert, ça nous a permis de nous rendre compte qu'on avait oublié  Jean Pierre sur la terrasse. Je te préviens, Valentin, y en a marre, demain matin, c'est ni moi qui le sors, ni moi qui le change !"

Tiens, encore une comète qui fait bip bip bip... je vais pouvoir faire un voeu : quand je serai grand, je veux être champion du monde... et de football, s'il vous plait. 

 

 

 

21 juin 2010

 

Mon petit journal,

 

Comme l'autre jour, j'avais pas fini de te raconter ma ballade en car de ce dimanche, alors je finis. On en était où, ah oui...

On était enfin prêts à partir et là, j'étais content qu'on y aille, parce qu'il faisait très chaud et j'avais pipi mais je pouvais pas descendre parce que Franck bouchait la porte d'entrée du bus et aussi les toilettes avec la tête de Yohan. 

 

On pouvait pas partir cause que Mr Robert il faisait des grands moulins avec les bras sur le terrain, un peu comme Matthieu quand Franck il essaie de le noyer dans le lavabo de la chambre. Quand coch et Pat ils sont allés voir ce qui lui arrivait, on a tout entendu du bus. Comme quoi, de venir à l'entrainement en claquettes, c'était une sandale, qu'on était juste bons à se toucher le zizi très rapidement de bas en haut, et puis de haut en bas, et tout et tout. Alors le Captain il a voulu calmer monsieur Robert:

" - Ouais, vas y Robert, trop pas, tu sais pas à qui tu parles, gros, moi je suis Captain Patrice!" 

" - Captain Patrice? C'est ca, ouais ! Caprice Patin, tu veux dire, la reine du tacle glissé!  T'arrivais d'où quand tu l'as taclé l'autre, jeudi soir, pour avoir un quart d'heure de retard? Du fond du vestiaire?

 

Et comme Franck, il descendait du bus, Mr Robert il a ajouté : "Tiens après Patin Caprice, voilà Tapin Pas Triste! " Jérémie, il disait que Mr Robert, il était en train de contre-péter les plombs... 

Et il continuait à crier plein de trucs qu'on y comprenait rien, comme quoi après Septembre Noir, c'était juillet bleu, et que le terrorisme était en soldes...

 

De retour au bus, le coch il est monté nous dire que les journalistes ils auraient bien voulu un communiqué. Comme Franck, il demandait ce que c'était, Jérémie, il lui a dit "tu vois, un communiqué, c'est comme un commun accord, mais... euh non, laisse tomber...". En fait, un communiqué, ça n'a rien à voir avec un cadeau d'anniversaire à partager à plusieurs copains dans une chambre d'hôtel comme il disait Sydney, c'est juste une feuille de papier où tu expliques à la presse pourquoi tu t'entraines pas.

 

Florent, il a demandé si on devait expliquer aussi pour tous les autres jours qu'on s'était pas entraînés, parce que là, franchement, on serait mal pour tout écrire, et qu'on allait finir par atrapper la crampe de l'écrevisse, ou un truc comme ça. C'est le kiné qui va en avoir du travail.

 

Le coch, il nous a dit qu'il était à fond derrière nous, mais qu'il pouvait pas écrire le communiqué pour nous, que là, il fallait qu'il aille aider Mr Robert à chercher son chronomètre dans les buissons, que le dernier qu'il a jeté, il y tenait beaucoup, que c'était celui avec lequel il avait enregistré William sous la minute aux 100 mètres, que plus tard, le chrono, il vaudrait beaucoup d'argent. Mais il nous a quand même laissé plein de feuilles et 23 stylos, et il nous a dit "relevé des copies dans une heure" C'est comme ça qu'ils disent à l'école, qu'il a dit Anthony. Moi j'aime pas quand Anthony il fait son prétentieux. Franchement, des feuilles et des stylos, il pense à tout le coch. Enfin, il pense presque à tout. Euh non, il pense presque, enfin je t'expliquerai une autre fois...

 

Au bout d'un quart d'heure, tellement qu'on était remontés comme des couteaux suisses, chacun il avait fini son communiqué. Y a que Willy qui continuait à écrire des pages et des pages, mais il avait pas enlevé le capuchon de son bic, et on a pas osé lui dire pour pas le contrarier. Les communiqués, y en avait des bien, mais c'est quand même moi qui avais fait le plus beau dessin. A la fin, on a dit que celui de Jérémie c'était le mieux alors j'ai pu garder les autres :

 

coloriage de bus

 

"Eskuzé monfils il a pa sezafer de spor pour santréné mé deux mains il lezora ila promi" le papa d'Eric A

 

"Il est la. Par minou. Pendan que je vous et crie, il m'auxerrve. Je le sans. Lui, c'est le traîte, le male, l'euille du Malin. Mais quan nous l'auron trouvais, nous vainquirons, c'est promi" Patrice E.

 

"Papa, viens me chercher. Quelque soit le montant de la rançon, paye-les. Ton fils qui t'aime" Yohann G.

 

"Nik la put 2 sa granmèr celui ka poukav Niko a les kip " +

 

"on va pas se laissé marché dessu non plus koa. Oui bon sof moi je vé enkor me fer marché dessu lol mdr" Matthieu V.

 

 

" Vois ci nos revandicassion sinon on fume le chaud feur:

 - le plaint du busse

 - le plaint de Clan Campbell's avec une pak de 12 bouteilles 1,5 litre de Coca et ossi des merdouille apéro au fromage" Le Syd en force

 

"Jissui pour rien je les coné pas je viens darivé je veu manalé" Stéphane R

 

 

 

Comme la rédaction, elle nous avait fait très très mal à la tête, on a demandé au coch d'aller lire le communiqué de Jérémie. C'était sympa, il était pas obligé.  

 

 

 

 

 

Moi, franchement, j'ai rien compris, mais Jérémie il m'a expliqué qu'à la fin de son communiqué, il avait réussi à glisser une petite publicité pour notre sponsor Carrefour, celui qui positive, que ça allait nous donner de l'argent parce que  Monsieur Carfour il serait content qu'on parle de lui. Avec tout ce qu'on s'est fatigués pour l'écrire, ça serait bien la moindre des choses. "tout travail mérite sa mère", comme il dit Franck. Ah tiens, Mr Robert a retrouvé son chrono, ah non, ben il l'a déjà rejeté.

  

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pticed 14/09/2013 12:48

T'avais matière à écrire avec la double saucisse de Hugo mardi dernier... En tout cas chapeau bas Mr le pailladin!

Loustic 09/09/2013 17:10

Merci de m'avoir cité sympa :D fais an nous d'autres sur l'équipe de Fance assure compère

Jaques Daniel 06/09/2013 16:04

Ça fait du bien de passer pour un con qui regarde son tel en se bidonnant. Merci

Sas que pardon...

      Corniauds

 

Une phrase :    

 

" A Toulon, Rolland, on l'appelait Pinochet, parce qu'il tirait dans les tribunes." Laurent Paganelli

Fotonovellas

 

 

Pailladdictionnaire

Pailladdictionnaire

Pruneausticks

Pailladdictiondage

Le PSG, pour vous c'est :

 

1 - La-bouée-de-sauvetage-d'un-football-français-à-la-dérive-et-l'unique-salut-d'un-championnat-en-décrépitude.

 

2- Une équipe qui a très provisoirement interrompu notre série de 7 titres consécutifs.

 

3 - comme si Sébastien Loeb disputait le tour de France cycliste en DS3 WRC et avait en plus des crétins pour l'encourager au bord des routes.