Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 11:18

 

Il serait facile de verser dans la longue litanie de vannes sur le machin qui nous sert de sélection nationale de football professionnel et masculin, mais le coeur n'y est pas vraiment. Entre :

 - un Nico NLK 2000 en mode Marie José Perec back from Sydney,

 - un Duverne ulcéré par la minute quinze aux cent mètres de Gallas (le seul central au monde livré avec boule caravane de série), qui en jète son chrono de dépit, et qui tient avant tout à préciser à la presse qu'il n'est pas la "taupe", puisque c'est visiblement là l'essentiel,

 - un "administratif" de l'instance fédérale, qui partait discrétos couler un petit bronze dans les buissons, craquer le cigare au bord des lèvres face à une meute de micro trottoirs,

 - un autre administré faire la dictée face à ces mêmes micros, et qui se retrouve à courir derrière le bus avec les teigneux du dernier rang qui lui montrent leur cul par la vitre arrière...

 ... y avait pourtant matière à vanner.

Déjà,  peu avant midi, il nous a été offert une intervention télé du Francky digne du grand Serge. Gainsbourg disait avoir enterré "trois cardiologues", Ribéry enterre trois académiciens par phrase. Du "Confessions Intimes" à l'heure de "Téléfoot", c'est fromage et dessert. Putain, par contre, elle a morflé Mireille Dumas.

 

Il serait tout aussi basique de faire de cette génération de racailleux-milliardaires syndiqués, le miroir des errements actuels de la société françoise. On n'a que trop entendu de parallèles aussi gauches que droitiers entre "une certaine jeunesse de banlieue" et une certaine jeunesse au sein des bleus ces derniers jours. Le monde du football n'a pourtant pas attendu la génération des branleurs apodes à I Pod pour nous jouer les révoltés du Bounty. Durant la coupe du monde 78, le vestiaire français fut là aussi secoué par une fronde. Autres temps, autres revendications, autre médiatisation aussi, certes. Mais il faudrait que les journalistes, quand ils en auront fini de soutirer les subsides d'un scandale qu'ils ont, pour les uns, initié, pour d'autres, maintenu, nous expliquent en quoi grêves ou entraineurs secoués dans les vestiaires n'ont rien à voir avec les origines géographiques des joueurs, ou l'air du temps présent.

 

Il serait surtout utile d'assister à un mea culpa sincère des quatre composantes de cette quadrature du cercle: joueurs, presse, sélectionneur et fédération. Quatre éléments tous dissociés par un profond antagonisme qui n'ont pour l'heure pas brillé par leur pouvoir d'auto-critique.  

Peut-être que l'Equipe pourrait juger bon de s'auto questionner en public sur le bien fondé d'un intitulé aussi tapageur que celui de samedi dernier, avant de brandir le sacro saint droit à l'information. Peut-être auraient ils pu attendre d'avoir une interview du principal intéréssé avant de sortir les guillemets, et toute la merde au milieu. Mais peut-être ont-ils vu dans la sodomite injonction du banni l'ultime occasion de rentabiliser une coupe du monde vouée à l'échec médiatique?

Peut être que la fédération, pas manchotte pour annoncer ses projets six mois à l'avance, pourrait .... pourrait quoi, au fait? Rester dans son grand savoir faire de mutisme, vu qu'au niveau fédéral, le mal est déjà fait depuis 2 longues années? Oui, autant ne rien en attendre.

Peut être que les joueurs pourraient faire abstraction de leur chasse au traitre dans leur communication médiatique et éviter de mettre cette ridicule entreprise avant les pitoyables performances de jeudi dernier? Peut être que dans sa déclaration qu'on annonce pour mercredi, Mr Pringles commencera son règlement de compte en soulignant qu'il fut en dessous de tout contre le Mexique, avant d'arroser à tout-va?

Peut-être que le sélectionneur avouera dans de prochaines mémoires comment, usé par ce conflit quadrangulaire, il a abandonné ses prérogatives au moins quinze jours avant son pot de départ (les plus mauvaises langues diront qu'il ne l'aura jamais occupé)? Que lui reprocher à présent? De s'être mélé de ce qui ne le regardait pas en suggérant à un avant-centre déserteur et désertique de tenir un tantinet plus sa place?

 

Zidane, Henry, Ribéry, Anelka, autant de vives diatribes grâce auxquelles vous en conviendrez, on ne s'ennuie jamais. Depuis quatre ans, on reste dans une sempiternelle polémique faite d'exemplarité donnée aux plus jeunes, de quotient intellectuel de l'ordre des bipèdes à crampons, et parfois de football... Parfois... Et pendant ce temps, l'actualité, la vraie, se retrouve à l'ombre de ce gentil bordel. Tiens, par exemple, Marama Vahirua signe à Nancy, et personne ne bouge...

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vava 23/06/2010 20:13


D' après mes calculs, je gagne donc le concours triangulaire de pronos d'un seul bon résultat. vous avez été encore plus nuls que moi, les filles.

Ça parle politique, ça devise mais faudrait pas que ça oublie de payer sa quille... Arriba Payada comme on dit par ici!

Ps et ça vaut pour toi aussi la grande sauss'


24/06/2010 10:06

Je m'affranchirai bien entendu mais je devrais pas, l'alcool, ça te fait du mal.

Baby Air Bus pour le retour ... 23/06/2010 00:18


Ok ok ok ... Comparaison n'est pas raison ! Mais reconnaissez tout de même que les deux sélections font preuve de beaucoup de "fautes de goûts" voilà tout !
Quant au fait, et j'y reviens, de ne pas être touché par la grève de ces révoltés du bounty du ballon rond, c'est votre droit le plus strict Mr Fzzzzzzz. Je souligne simplement que quand on est
petit à l'école de football comme dans l'école de la vie, on apprend une règle de vie en société qui s'appelle LE RESPECT ... Et je pense sincèrement que ces minables milliardaires en short en
manque singulièrement, aussi bien pour leurs dirigeants (si incompétents qu'ils puissent être) , que vis à vis de leurs supporters (si insupportables qu'ils puissent êtres).
Car chez ces gens là Monsieur,On n'cause pas, Monsieur
On n'cause pas, on compte, et on reste le casque collé sur les oreilles plutôt que de communiquer et de sourire aux fan et aux médias.
Alors moi je la crois, Monsieur
Pour un instant
Pour un instant seulement
Parce que chez ces gens-là
Monsieur, on ne s'en vante va pas
On ne s'en vante pas, Monsieur
On s'en va !!!
Mais il est tard, Monsieur
Il faut que je rentre chez moi.


Fzfzfzfz 22/06/2010 21:13


Allez, Baby, quand t'en auras fini avec tes Dream teams, tu nous diras qui sont les grands veinards qui auront l'insigne honneur de porter la liquette vert pomme Fruité la saison prochaine. Place
aux querelles de clocher, et viva la Payada!


Fzfzfzfz 22/06/2010 20:09


Tu me l'enleves du clavier, Diduka. Monter un vain parallèle entre la classe politique (UMP comme chez Jules-chez-Smith-en-face, chose qui n'est pas dite dans ta bafouille mon cher Baby) et
l'équipe de France, je cherche encore le rapport avec la choucroute.
Tu m'aurais fait un comparatif vieilles chèvres du sénat/ conseil constitutionnel, et conseil fédéral de la 3F, j'aurais à peu près compris...

Les politicards vont aux putes, appartiennent aussi aux nantis, mais sont autrement plus doués pour organiser leurs privilèges.

Non je persiste à croire que tu devrais pas faire autre chose quand tu regardes un match. Après tu nous fais des remix pas très bien calés au tempo.

Et je persiste les bleus ne m'ont rien fait personnellement, quoique nous dise la presse. Je suis plus amusé que touché par le bordel de dimanche. Et établir un pont entre divers scandales
politiciens et les Bleus, c'est mettre le foot partout sauf à sa place.


diduka 22/06/2010 19:15


ok pour dire que l'ump est un nid à margoulins, mais en quoi est-ce que l'équipe de france a un lien avec eux? là on dirait baby air,que tu identifies carrément les bleus avec le gvt sarko ???
Les joueurs en tant que tel ne nous ont en effet rien fait si ce n'est déçus, frustrés, consternés mais ce n'est pas passible du tribunal, et ce n'était pas prémédité même si c'était en partie
prévisible....

(l'équipe d'argentine 78 championne du monde n'était pas forcément composée que de militaires d'extrême droite!)

Pour en revenir au mea culpa je pense que c'est plus évident pour un joueur de le pratiquer car d'une part ta prestation sur le terrain est vue par tous, mais qu'en même temps on ne te demande pas
de démissionner si tu as loupé ton match...
au sujet de leur grève malouda a déjà reconnu que ça n'avait pas forcément été judicieux et il a présenté ses excuses au peuple....(mais je n'absous pas pour autant cette bande de meneurs pois
chiches)
est-ce qu'on a entendu escalettes dire je n'aurais pas du prolonger domenech à l'époque, j'ai merdé, je démissionne?
est-ce qu'on a entendu domenech dire j'ai merdé depuis 6 ans, j'aurais du démissionner il y a longtemps?

même dans leurs mémoires, ils ne l'écriront pas , en tout cas pas domenech, je pense vraiment qu'il est dérangé mentalement et que sa façon d'appréhender les choses relève de la pathologie.....


23/06/2010 10:19

Rayman ( à ce sujet allez mater la chanson du dimanche, ceux qui l'ont pas vue) est drôlement touché. Après le Mexique, il voit un match qui bascule sur un coup du sort, après l'Af Sud, un match qui bascule sur un coup du sort. Tu avances tu recules, comment veux tu que ça bascule?

Sas que pardon...

      Corniauds

 

Une phrase :    

 

" A Toulon, Rolland, on l'appelait Pinochet, parce qu'il tirait dans les tribunes." Laurent Paganelli

Fotonovellas

 

 

Pailladdictionnaire

Pailladdictionnaire

Pruneausticks

Pailladdictiondage

Le PSG, pour vous c'est :

 

1 - La-bouée-de-sauvetage-d'un-football-français-à-la-dérive-et-l'unique-salut-d'un-championnat-en-décrépitude.

 

2- Une équipe qui a très provisoirement interrompu notre série de 7 titres consécutifs.

 

3 - comme si Sébastien Loeb disputait le tour de France cycliste en DS3 WRC et avait en plus des crétins pour l'encourager au bord des routes.