Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 06:58

 

 

Gepetto a dit "hors-jeu"

 

 

C'est une évidence. Là haut, tout là haut, un sinistre moustachu anime les trios arbitraux de la hélun tels des pantins pour alimenter de bien vils desseins. Et son petit théâtre de guignols nous a joué un bien sale tour. Hier soir, il lui a suffi de tirer sur le fil du bras de l'assesseur de Pascal Viléo pour envoyer la Payada sur un fauteuil de potentiel cinquième, en attendant les résultats de Jelen et les garçons. Là où une nouvelle Camarade pourtant valide faisait des payaderos un bien encombrant leader provisoire.

 

La thèse conspirationniste des arbitres thirié-commandés a quelques abords séduisants. Tout d'abord, elle simplifie diablement la teneur d'une rencontre ou d'une saison. Inutile de s'appesantir sur les carences de son équipe de coeur si de toute façon, les erreurs arbitrales pourront les camoufler. Le récent Bordeaux-Payada en fut un parfait exutoire, mais la réalité est toute autre : à Chaban, les payaderos furent encore plus gauches que l'homme en noir. L'arbitre ne tire pas les penaltys, il les siffle. Laissons donc ces suspicions, à nos voisins bucco-rhodanniens, ceux qui ne retinrent de leur déconvenue du 30 janvier dernier qu'un non penalty sur leur starlette Ben Arfa. Et puis, pourquoi en fin de temporada, regretterait-on plus facilement les deux points perdus contre Monaco plutôt que ceux perdus à Lorient, où l'arbitre n'y fut pour rien?

 

 

 

 

En outre, l'idée conspirationniste laisse à leurs auteurs le rôle facile de la victime expiatoire. Quand on échaffaude une théorie du complot, c'est évidemment pour la dénoncer, pas pour l'avouer. Transposé à l'exemple payadero, certains aficionados voient là l'occasion d'enjoliver cette charmante idée de "la Payada qui dérange les gros". Oui, la Payada dérange médias, institutions, et concurrents qui voyaient dans la champions league une forme d'abonnement annuel type France Loisirs. Mais de là à voir dans un anonyme juge de touche le bras armé de cette conspiration, il y a un fil. Un fil trop long ou trop cassant, à chacun son avis.

 

Supposer, enfin, que la ligue tire les ficelles à des fins personnelles et en faveur de ses plus prestigieux représentants, c'est minimiser les performances de nos concurrents à moindres frais et entâcher leurs victoires des plus étranges suspicions. Et ça, c'est pas jolijoli...

 

 

 

 

Mais si ces suppositions étaient réelles, pourquoi s'intéresser à une compétition où les dés sont pipés? Autant suivre la ligue nationale de fléchettes, championnat d"un abord plus équitable. Non, la théorie d"un complot par voie arbitrale fomentée par un conglomérat ligo-médiatico-bordélo-rhodannien n'est pas croyable. Mieux, on ne préfère pas y croire, sous peine de dynamiter tout ce bel édifice, ou en effet d'aller se faire voir dans un autre sport, jugé plus honnête. Tiens, au rugby, par exemple, où-c-est-si-bien-que-là-au-moins-les-supporters-y-sont-pas-débiles-que-c-est-pas-pourri-par-le-fric-et-les-mecs-c-est-pas-des-danseuses-qui-tombent-par-terre-chaque-seconde-en-pleurant.

 

 

On ne fait pas d'oeuf sans casser le jaune, Wayne...

 

Quel est le bilan des payaderos en terme de  bourdes ou actions litigieuses? A mettre à leur débit, une victoire bordelaise litigieuse obtenue sur un but entâché d'une faute sur Tino, la non-expulsion d'un défenseur bordelais qui aurait contraint son équipe à jouer à neuf, et un but valable refusé contre Monaco. Dans la colonne crédit, un penalty décisif et plus que litigieux contre Sochaux, ainsi que divers cartons rouges oubliés lorsque les machoires de certains adversaires firent la rencontre des coudes de Tino, Emir, Victor et les autres (par les autres, comprendre l'ensemble de l'oeuvre de Cyril Iénéchan).

On a fait plus déficitaire pour alimenter une thèse de complot. Il serait bon, néanmoins que la série d'erreurs arbitrales défavorables n'en soit pas une et cesse dès le prochain déplacement à la Bordeaux-Chesnel Arena. D'une pour préserver les nerfs de notre entrenador qui va vite finir par égorger un préparateur physique adverse ou un quatrième arbitre de passage par son carré, ensuite pour tuer dans l'oeuf ce conspirationnisme de comptoir. Mais évidemment le meilleur remède pour étouffer la paranoia latente, c'est la victoire indiscutable. Espérons-la dès samedi.

 

 

L'erreur de la Mosson laisse le canal + football club sans voix

 

 

Et puis, laissons donc cette ingrate corporation des juges de touche un peu tranquille. Constamment pourris pour ce qu'ils ont mal fait ou pas fait, et jamais félicités pour ce qu'ils ont bien fait, les juges de touche ont pour l'heure le rôle d'un mannequin de chantier d'autoroute. Avant de parler de vidéo ou de de Viléo, étendons leur mission, pour qu'ils aient plus de droits. Qu'ils aient au moins autant le droit à l'erreur que leurs homolgues du centre du terrain.

 

Leur seule et récente consolation? Une équipe s'est enfin décidée à porter des maillots encore plus moches que les leurs.

 

Maillot OL Ligue des champions

 

 

 

Ci dessus, la "toi donner argent" corporation.

 

 

 

 Bon, en principe, c'est le dernier épisode avant la virée à Bali, .. Alors si toi déjà aller petite île, et toi connaitre bonne adresse pour beaucoup manger bien dormir pour pas beaucoup argent, toi mettre commentaire s'il te plait

Partager cet article

Repost 0
Pailladdised by Fzfzfzfz - dans 2009 - 2010
commenter cet article

commentaires

cassiusdemontpeul 26/04/2010 21:58


Mr Bré , il me fait braire , il a un nom prédestiné , destiné au pré , quel âne !! j'écris celà rétrospectivement après le match contre Nancy où il ne siffle pas 2 pénos assez évidents .Déjà il
avait sévi furieusement lors de MHSC-BORDEAUX :Dans une partialité parfaitement assumée , il oublia divinement de sortir le carton jaune , et de facto le rouge pour Chalmé déjà averti ! Celà
s’appelle le 13 éme homme dans une partie où les bordelais étaient réduits à 10 . Sans parler des pénalties qu’il fait retirer quand Montaño marque , et que des joueurs des 2 équipes sont déjà
rentrés dans les 18 mètres , mais qu’il avait déjà oublié consciencieusement de faire retirer quand les mêmes joueurs étaient rentrés dans les 18 mètres , mais que Tino Costa voyait sont tir
repoussé par Carasso . Bref du bon arbitrage « aux petits oignons « à la maison , quelle cuisine !! ( un peu indigeste pour les Montpelliérains tout de même ! ). Qui peut me dire quelle instance
oriente ainsi des décisions préjudiciables à la mise sur orbite du "big four" qui risque bien cette année d'être un véritable four pour 3 d'entre eux !!


Fzfzfzfz 27/04/2010 14:54



Salut à toi Cassius, et a tous les autres! Pailladdiction, depeché sur le championnat balinais depuis 3 semaines, n a qu une vision bassement comptable des 3 ultimes points empoches par nos
protégés. Messieurs Niko Diduka Bebert ou Vava pourriez vous me faire un resumé dont vous avez le secret? Les arbitres nous jouent la crasse du printemps, c est ça ?



diduka d'école 06/04/2010 19:54


Moi être allé au Frioul, à Porquerolles, à Noirmoutier et même en Corse, mais pas jusqu'à Bali, peuchère !
je partage toutefois les vues de ce très bon papier....
ce qu'on peut suggérer nez en moins c'est que non certes il n'y pas complot et directives explicites aux arbitres, par contre de même qu'un journaliste (surtout des "médias dominants")
s'auto-censure comme un grand car il sait que tel sujet va fâcher tel bon ministre, l'arbitre de touche sait plus ou moins consciemment qu'il peut allègrement lever son drapeau quand il s'agit de
montpellier ou boulogne, ça ne fera guère de remous et la france du foot lui sera plutôt reconnaissante du résultat final, obtenu en partie grâce à ses bons soins...
c'est là où les "médias du Gros Four" jouent un rôle en bourrant le mou à tout le monde au sujet de la "compétitivité "et c'est cela qui peut peser sur "l'inconscient arbitral" durant certaines
fractions de seconde décisives...(simple hypothèse bien sûr)
en vous remerciant
bonjoir.....


07/04/2010 12:08

Entre paranoïa egocentrée et confiance béate dans la bonne probité de notre championnat, l'idée d' un inconscient arbitral est un juste compromis.

Et comme un compromis est une chose dûe, espérons que le prochain Payada OL se passe pour le mieux...

Sas que pardon...

      Corniauds

 

Une phrase :    

 

" A Toulon, Rolland, on l'appelait Pinochet, parce qu'il tirait dans les tribunes." Laurent Paganelli

Fotonovellas

 

 

Pailladdictionnaire

Pailladdictionnaire

Pruneausticks

Pailladdictiondage

Le PSG, pour vous c'est :

 

1 - La-bouée-de-sauvetage-d'un-football-français-à-la-dérive-et-l'unique-salut-d'un-championnat-en-décrépitude.

 

2- Une équipe qui a très provisoirement interrompu notre série de 7 titres consécutifs.

 

3 - comme si Sébastien Loeb disputait le tour de France cycliste en DS3 WRC et avait en plus des crétins pour l'encourager au bord des routes.