Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 00:00

 

 

"Corriger une anomalie...".

 

 

C'était l'expression employée par l'entraîneur olympiste de 2009, DDeschamps à la veille d'une finale de coupe de la Ligue contre Bordeaux. L'anomalie en question, c'était le vide de 18 ans du palmarès du légendaaaaaaaaaire Olympique, qui commençait à allier la fraicheur d'un paquet de Treets au design d'une cassette 2 titres de 2Unlimited.

 

 

Cette saison, la finale du Ned Flanders Trophy recevra une double candidature à la correction d'anomalies. Celle de nos graaaaaaaaaaaands amis saintétiénois (qui en sont à une vie de Jésus sans la moindre breloque) et celle de notre adversaire du soir, le Stade Rennais (qui lui, aurait carrément pu recevoir sa dernière coupe de France en date de Jésus-Christ himself, mais qui était arrivé à la bourre au stade parce qu'il avait roulé sur un clou mais ça c'est une longue histoire).

 

 

 

 

Après coup, JC, il aurait accroché moyen sur le maillot rennais...

 

 

 

C'est donc le temps des anomalies. Ceux qui s'y rendent en président libérateur, celles qu'on corrige par la grâce d'une finale de Mémorial Xavier Gravelaine après quelques décennies sans titre, et ... celles qu'on se traîne sur notre fond de culotte depuis le début de la saison... Allez, en fin mélomanes que vous êtes, vous prendrez bien un peu de Watibiganomalie?

 

 

 

 

 

  

 

Allez, fi de tout ça, place à Rennes !

  

_____________________________________________________________

 

 

 

 

 

  Je vous préviens d'entrée, avec la blessure d'Alessandrini, il est d'humeur massacrante

 

 

- 200e : Il parait qu'en "Bretagne, il ne pleut que sur les cons"... C'est ça, et "au Clapas, il  n'y a de cagnas que pour les counas"...

 

 

 - 180e : Les mauvaises langues disent que le breton est le seul être humain à naitre avec des branchies, et c'est pour ça qu'il est très doué pour la plongée sous-marine. Et que le premier palier de décompression qu'il traverse, c'est le pas de sa porte d'entrée.

 

 

 - 170e : "Ils ne sont pas assez reconnus, même quand ils ont été champions de France, Pourquoi ? Je n’en sais rien. On parle beaucoup plus de certaines équipes qui ne font pas grand-chose, alors qu’eux en  font  beaucoup plus "... Avec des déclarations aussi gentilles, Fred-Anto va nous attirer les foudres de Maitre Riolo, c'est sûr...

 

 

 - 165e : Les mauvaises langues disent aussi qu'avant le drame, Daniel Congré se tirait la bourre avec Alessandrini au classement des passes décisives. Les malheurs des uns font... non, rien.

 

 

 - 164e : Les mêmes mauvaises langues disent que question passes décisives, M'Villa a les mêmes stats que DSK.

 

  

 - 163e : Mais pas d'inquiétude pour Yann, M'Villa Phénix rennais de ses cendres... en Russie ...

 

 

 - 162e : ... on attend donc Ribéry en Ukraine. Et Patrice Loko au Cap d'Agde...

 

 

 - 161e : Stats toujours, sur la dernière saison, Benoit Costil a le même bilan offensif que Brandao (un but du dos)

 

 

 - 132e : Les Experts Las Védas toucheraient au but. Ils seraient sur le point d'arrêter le serial killer sévissant aux quatre coins de la France depuis le mois de juillet dernier. Plusieurs indices ont permis de reconstituer ce road-trip tueur de points:

 

 

 - 131e : ... Un relevé ADN sur une saucisse consommée par le coupable le 26 aout dernier à Montpellier, des initiales à l'urine laissées dans la neige de Saint Etienne ... des empreintes digitales sur un ballon à Valenciennes ...

 

 

 - 130e : ... Et un poster dans la chambre du suspect, qui le relie directement à son acte le plus fou et commis sans mobile apparent, à Marseille :

 

 

 

 

 

    

Le projet suivant de notre serial killer faisait encore plus froid dans le dos.

 

 

 

 - 34e : Après avoir désigné l'arbitre du derby corse de ce soir à la roulette russe, la Ligue nous envoie donc Benoit Millot pour le match de ce soir. Selon évolution de la rencontre, nous présentons tous nos voeux de guérison psychologique au 4ème arbitre, Mr Chaoui, qui lui arbitrera le sommet Girard-Antonetti. 

 

 

 - 22e : Couloir droit, et qui nous revient encore de la CAN rien que pour la rencontre, ce sera Jonhatan et ses guiboles de goéland. C'est Daniel qui va devoir mettre ce pitre au pas.

 

 

 - 20e : La défense centrale rennaise sera co-détenue par Cannabic, version bretonne de cette plante dont la résine connait certains problèmes de législation commerciale.

 

 

- 19e : Il sera épaulé en défense par le duo Mavinga-Ilunga, ou Marthe Vilalunga pour les intimes.

 

 

 - 16e : Pour tenir les duels aériens dans l'entrejeu rennais, Fredanto a plutôt fait confiance à Makoun plutôt qu'à Alou Diarra. Malgré ce choix tactique, ce dernier déclare qu'il continuera malgré tout à jouer au football. 

 

 

3e : C'est parti. Les pailladins sont partis tambour battant. Bon, d'accord tambour de frein, mais vous chipotez.

 

 

5e : Il a un bon coup de collier, ce Feret de la Rennes...

 

 

8e : Belle solidarité pailladine, les ballons de relances d'Abdé et Vito cherchent la tête de Gaétan. Et mutuellement.

 

 

12e : La rumeur voudrait qu'un jeu de chaises musicales nous enverrait Kombouaré, Antonetti, Fernandez ou Tigana. Maintenant qu'on a compris les règles du jeu, faudra juste nous dire ce qu'on peut y gagner.

 

 

13e : Les pailladins ont choisi de sauter le milieu rennais. Makoun prévient que ni il ne se jète, ni il se saute.

 

 

15e : Diallo se plaint de douleurs. Kenneth Thompson se saisit du dossier.

 

  

 

Les duels aériens entre Makoun et Charbonnier semblaient pourtant déséquilibrés

 

 

 

22e : Tiens, ça fait longtemps qu'on a pas vendu un joueur à Rennes. Si j'étais Daniel, je commencerais à acheter des bottes en caoutchouc...

 

 

23e : Cette rencontre est partie sur de bonnes bases. On a déjà assisté à trois vrais rebonds ce soir.

 

 

24e : Après les tennismen qui tournent autour de leur revers, voici Anthony, le footballeur qui tourne autour de sa tête.

 

 

25e : Tactiquement, notre 4-4 a 2 roues à plat.  Il va nous falloir un cric et une croix pour remplacer Manu. Mavinga veut bien baisser son short et prêter son maillot pour la réparation.

 

 

26e : Plus gauche qu'à gauche, moins adroit à droite, John se crée une belle balle de but, mais les cannes à Biyik trainaient par là.

 

 

27e : Mavinga devant les buts rennais, ça en fait du monde, aussi.

 

 

28e : Sur le tir de John, un cheveu a quitté la mèche frontale de Costil. Mais surtout faites comme si vous n'avez rien vu, on est plus trop vernis sur les matchs interrompus, ces temps-c

 

29e : Sortie d'Ilunga sur ébouissement, qui a pris un coup de lune au contact de Gaétan depuis le début de rencontre.

 

 

35e : Malgré les tentatives d'Erding, Rennes ne parvient toujours pas à rattrapper le but de Souley que les pailladins comptent d'avance.

 

 

40e : Mr Millot arrête le jeu pour blessure de Manu. Ce dernier proteste vivement qu'il n'a rien.

 

 

 

 

 Ah, les petites annonces d'Elie...

 

 

 

48e : Le truc avec Fredanto, c'est que les causeries de mi-temps continuent en dehors du vestiaire... "Vous êtes des ânes!" Rennes dézonne... Devant son écran, Joey Barton se note de bien penser à faire les grandes oreilles au prochain match contre le Stade.

 

 

 

Younes est allé faire un tour sur l'A9 pour comprendre comment se passait un match pour Manu

 

 

53e : Benoit Millot siffle une faute contre Daniel qui n'avait pourtant pas touché Pitroipa, comme quoi l'intention valait l'action. René Girard veut absolument embaucher cet homme qui arrive à connaitre les intentions de Daniel. 

 

 

54e : En attendant, la prestation de Daniel est satisfaisante. Toutes les prochaines vannes sur Dany seront visées par les conventions de Genève.

 

 

57e : . Carton jaune à Theophile pour une faute sur Henri.

 

 

 

Signaler un contenu abusif. Image à caractère Bed-ophile

 

 

60e : Bryan remplaçant Romain n'a donc plus qu'une demi-heure pour égaliser.  

 

 

66e : Millot est le second Benoit à démissionner ce mois-ci en oubliant une main dans la surface sur ce centre de John. L'Alzheimer au sein du corps arbitral est un vrai fléau...

 

 

69e : Seconde position démissionnaire de Benoit Millot qui donne un jaune à Vito. Le daltonisme au sein du corps arbitral... eh ben, c'est pas bien grave.

 

 

 

It's fun to stay at the Y.M.C.AAAAA.... (Yooooo Miiiii Cretinu d'Arbitruuuuu...)

  

 

 

74e : Sur cette action, grâce à Mr Millot, on peut dire que face à Rennes on tient les reins... Enfin, vous avez compris, pas besoin de faire un dessin. (1-0)

 

 

75e ; Sale temps pour les Benoit et troisième démission avec Costil. On a les Rennes, les cadeaux, il nous manque plus que le traineau... Je vous vois venir mauvaises langues, mais je ne ferai aucune vanne sur Manu

 

 

76e : Costil va se plaindre à Mr Millot en montrant l'écran géant. Il a été filmé sur son mauvais profil, ce qui pourrait lui faire quitter le podium au classement Têtu.

 

 

79e : C'est bien la première fois qu'à la Butte, on redoute l'égalisation du Canabic.

 

 

85e : C'est Souley qui comme prévu, s'occupe de canoniser définitivement Benoit 1. (2-0)

 

 

87e : Si ça ne tenait qu'à Pailladdiction, Frédéric Antonetti serait étudié avec Pape Diouf en première littéraire...

Fredanto: " - Ayoooo, mi, et qu'est ce qu'on fééééé, Renééééé, uuuuuuuh il le joue ce coup-franc ton joueureu, oh le temps qui tireuuu, j'ai le temps de prendre la barque jusqu'à Portitche et m'acheter de la salsitcheu de la confituuure de châtééééégneu ! 

René : - De la châtaigne...  et ça va, maronne pas belle brune...

Mr Chaoui - Je n'en peux plus Benoit, il faut siffler maintenant..."

  

 

 

88e : Littérature toujours, on espère rapidement lire les prochaines aventures de notre poète préféré Victor-Hugo Montaigne. 

 

 

 

Repas de cousinade chez les Antonetti - Source : Google Earth

 

 

 

 91e : Depuis 10 minutes, on peut dire qu'un des 22 acteurs a déjà participé à une finale de coupe du monde (de football), et réussit la plus belle vanne de ce compte rendu.

 

 

93e : Doublé de Diarra, donc, qui manque de peu le sauvetage d'honneur des siens.

 

 

94e : Les visiteurs semblent avoir fait une croix sur cette rencontre.

 

 

100e : Fredanto : "je ne parlerai pas de l'arbitrage." Même pas un peu? Mais pourtant cette saison à Nice, il n'avait fait que ça. Là, c'est sûr, Mr Riolo va nous gronder...

 

 

 

 

Euh... Non rien, juste pour dire qu'à Pailladdiction, on est vraiment fans d'Antonetti. Mais c'est vrai que cette photo respire le grand créateur, les dribbles chaloupés et le sable du Brésil...

 

 

112e : Mais cessons ces vignettes, je parie que ça va nous jouer des tours de nous moquer...

 

 

156e : Il parait que justement ça s'est un peu chamaillé dans le plastico ce soir à Furiani... Et la Paillade devrait laisser le podium du fair-play à Ajaccio.

 

 

221e : Ce sont les supporters pailladins que l'on surnomme les "gitans", mais c'est notre président qui cette saison maîtrise comme personne le contre-temps médiatique...

 

 

__________________________________________

 

Allez, fi de tout ça, place à Nice, avec une pensée des plus sincères à Jamel Saihi et Gary Bocaly, et une toute autre, à nos estimés voisins qui semblent avoir du mal à gérer les instants Fatihdiques d'une saison.

 

 

 

Et comme vous êtes sages, vous allez avoir du rabe cette semaine, avec Benjamin, un lecteur du blog qui vous sert avec brio son résumé de La Paillade - Rennes. Une plume bien acérée et des tirs bien cadrés ma foi, rendez-vous sur l'article ci dessous !

 

Partager cet article

Repost 0
Pailladdised by Fzfzfzfz - dans 2012-2013
commenter cet article

commentaires

argan oil discount 10/10/2014 13:27

Une scène pourrait montrer un homme d'aller au combat, avec des flashbacks de sa jeunesse et à sa maison-vie et avec des effets spéciaux ajoutés, placés dans le film après le tournage est terminé. Comme ceux-ci ont tous été filmés séparément, et peut-être avec les différents acteurs.

phd research proposal 01/08/2014 12:11

Montage est la technique par laquelle des morceaux de film sont choisis, édités, puis reconstitué à faire une nouvelle section du film.

garcinia cambogia dr oz 23/04/2014 11:13

I wonder what made the coach to post such a number of tweets after the league match. It seems he is crazy making the decisions that will do no good for the team. As a team you need to be delivering great performances and sometimes, it can be bad.

Daniel GUICHARD 08/03/2013 15:12

@Fzzzzz

Comment ...Tu n'as pas reconnu mon ami poète Mi Pêche Del Mèche ?

"Elle me dit: "Ça m'ennuie tellement de te voir souffrir.
Je voudrais pouvoir faire quelque chose qui te redonnerait le sourire."

Je lui dis: "Je suis très touché,
mais voudrais tu m'expliquer encore les trente manières." ...

RE-COMING OUT de Louis N.

Te faufile par derrière, Pierre.
Change tous tes plans, Jean.
Y faut pas que tu les traque, Jack.
Pense pas et vas t-en
Ou si elle te colle, Paul,
Pas besoin que tu discute plus.
Tu saute dans un tax, Max.
Pense pas et vas t-en ...

C'est beau comme une crèche qui disait ...

DANIEL G.

pailladdiction 07/03/2013 20:30

William Jack et les autres,
Je vois que le débat enfièvré de toute cette blague se propage jusqu'ici:-)
Pour pas m'etaler, je dirais que tout me dérange dans cette annonce a commencer par le fait que des gens de pignolent ouvertement sur un éventuel entraineur, oubliant que le meilleur de l'Histoire
pailladine est toujours en poste.
René Girard a tout prouvé, d'autres n'ont rien montré a commencer par le bout de leur nez.
Et sur ta question je dirais Camaradona parce que ce sera toujours le meilleur moyen de respecter l'immense joueur que Diego a été.

Sas que pardon...

      Corniauds

 

Une phrase :    

 

" A Toulon, Rolland, on l'appelait Pinochet, parce qu'il tirait dans les tribunes." Laurent Paganelli

Fotonovellas

 

 

Pailladdictionnaire

Pailladdictionnaire

Pruneausticks

Pailladdictiondage

Le PSG, pour vous c'est :

 

1 - La-bouée-de-sauvetage-d'un-football-français-à-la-dérive-et-l'unique-salut-d'un-championnat-en-décrépitude.

 

2- Une équipe qui a très provisoirement interrompu notre série de 7 titres consécutifs.

 

3 - comme si Sébastien Loeb disputait le tour de France cycliste en DS3 WRC et avait en plus des crétins pour l'encourager au bord des routes.