Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 19:47

Babouin

 

Fébriles sur chaque corner, coup-franc indirect, et autres six-mètres adverses et maladroits offensivement malgré des phases de tyrannique domination et l'aisance technique des Stambella ou Cabouli les pailladins traînent de surcroit le boulet de l'arbitrage qui pour la 3ème fois en 6 semaines donne un avantage conséquent à un concurrent direct pour le maintien (ouf)

 

__________________________________________

 

L'avant-match

 

 

Desiage, trois limages

 

 

 

350 fromages en France qu'il disait le général. Il avait oublié de parler du beurre, autre patrimoine laitier vantant les mérites respectifs des 23 régions de la contrée françoise. Et qui, par rapport aux bleus, fourmes, et autres tomes présente certaines vertus lubrifiantes salutaires lorsque, telle la Paillade, on se retrouve confronté au bel arbitrage de notre belle hélun.

 

Beurre de Savoie

Parfait pour les soirées d'hiver, il s'applique fondu façon raclette autour de la zone à risque de fissure. Attention toutefois aux risques de brûlures. Parfait pour effets cartons et rougeurs étranges, hors-jeux douloureux, et autres fautes dans la surface épidermique. Exigez la marque Lesage

Beurre au sel de Guérande


Véritable panacée de la fracture anale, il prépare la zone de choix à pratiquement tout.  A ne sortir que pour les grandes occasions de but, et auquel cas, il convient d'introduire la plaquette entière dans la zone à risque (attention néanmoins aux cristaux de sel qui peuvent s'avérer coupants). Refusez tout générique, ne demandez que la marque Desiage.

 

 

 

 

N'hésitez pas à vous pommader la zone et faire sentir le beurre Desiage à vos partenaires. Ils seront conquis.

 

 

 

 


 

Beurre du Nord


A ne réserver qu'aux spécialistes pratiquant de manière plurimensuelle, il sera votre compagnon idéal dans la cicatrisation de la semaine précédente, tout comme dans la préparation d'une nouvelle saillie impromptue. Attention aux contre-façons, ne jurez que par la marque Kalt.

 

 

 

Le beurre Kalt fonctionne lui aussi en pommade faciale.

 

 

 

Pour les prochaines journeés, nous ne saurions trop vous recommander les produits suivants :

 

Déplacements à Guingamp et Lorient

 

 

Poignard

Réception de Toulouse

 

Réception de Bastia

 

 

Déplacement à Paris

 

 

 

____________________________________________

 

Allez fi, trêve de baratte, hein...

 

 

 

 

L'adversaire

 

Un club à taille humaine, un effectif sans stars qui se démène avec les moyens du bord pour sauver sa peau en Ligue1, ceci ajouté à la sympathie des gens du Nord, cette équipe de VA a tout pour plaire chez Pailladdiction.

 

  Le président valenciennois n'a toujours pas pris Enrid.

 

 

______________________________________

 

 

Le match

 

 

1e : Ariel Jacobs a aligné un certain Masuaku. Notre massue à cul à nous a quant à elle laissé place à M'Baye Niang.

 

 

8e : Ca fait plaisir, la Paillade est partie pied au plancher. Il reste à prier que Geoffrey n'y reste pas sur sur sa première sortie sur corner nordiste.

 

 

10e : Face-to-fesses, tête à cul, massue à cul ... allez, n'alourdissons pas la poésie de cette belle rencontre nasalo-anale par de bien vilains calembours... Et tiens, pour le fun, on se la remet.

 

 

 

  Comment passer de Ferrari à Red Boule

 

 

12e : Superbe passe de deux de Mr Kalt qui ne se laisse pas déconcentrer par son action d'éclat d'il y a 2 minutes, et oublie un second penalty dans la surface valenciennoise.

 

 

13e : Finalement, l'avantage de s'appeler Niang plutôt que Battiston, c'est que ça se prononce pareil même avec trois dents en moins.

 

 

18e : Quelque chose a changé en Niang depuis le choc. Il vient de réussir un enchaînement contrôle/dribble/frappe de toute beauté.

 

 

21e : 5ème passe valenciennoise de la rencontre. Mon voisin de droite attend la suivante pour insulter Courbis.

 

 

23e : J'ai beau regarder le tableau d'affichage, aucun des 37 tirs pailladins n'aurait franchi la ligne. C'est le plus beau miracle depuis la semaine dernière lorsque Lucas Deaux s'est levé de son fauteuil roulant en criant "je marche!".

 

 

26e : Ce centre de Deplagne me fait subitement demander quel score a eu David Ginola au premier tour à Sainte-Maxime.

 

 

28e : Echaudé par la rencontre face à Bordeaux, mon voisin avait préparé quelques questions suscitant moults débats enflammés, comme "un teckel, basset ou toute autre marque de chien tabouréïforme, a-t-il plus de vertèbres qu'un autre?"

 

 

29e : Au rythme où se succèdent les occasions,on ne devrait pas tarder à ratrapper notre but de retard encaissé sur corner.

 

 

31e : Belle ouverture de Sanson dans la course de Mounier. Ce dernier lui tape dans le dos pour le féliciter.

 

 

34e : Cette tête de Pujol sur le poteau nous fait tout à coup remarquer qu'il y a 2 cages sur le terrain. Et même 2 moitiés de terrain.

 

 

38e : On ne sait combien de temps elle va garder la cage nordiste inviolée, mais la charnière Kalt-Novaes fait une superbe mi-temps.

 

 

43e : Belle Joris Marveaux de Matthieu Deplagne avec ce carton jaune de fin de mi-temps.

 

 

44e : Et coup-franc indirect à 50m pour VA. Les visiteurs se tombent tous dans les bras.

 

 

45e : Non-but! Après la naissance de ma fille, je crois que c'est le plus beau jour de ma vie. 0-0!

 

 

Mi-temps : Sur demande de certains pailladdictionnaires, je profite de la pause pour te dire à toi, qui te reconnaîtras, que si tu veux de nos nouvelles les dernières, n'hésite pas à laisser ton vrai blaze sur le mail de Pailladdiction ou en commentaire, on échangera autour d'une bière, arrête d'en faire qu'à ta maigre garniture slipaire, et rester dans tes anonymes allusions foulaires. Après le touché, tu l'as c'est clair. La rime est pauvre mais l'invit sincère.

 

 

48e : Duel à la course entre Mounier et Lala. Je me dis qu'il me faut la vidéo de cette action, le jour où il nous faudra expliquer la différence entre le Minitel et l'ADSL à notre descendance.

 

 

52e : Duel entre Melikson et Abdé dans la surface pailladine qui finit en corner. Abdé est furieux après Mr Kalt. Il y avait penalty, ça crevait pourtant les yeux.

 

 

55e : Centre de Mounier. La liste de David Ginola n'est pas passée, au fait.

 

 

63e : A peine entré, Jean Estebanziataolécitédor se distingue par une belle frappe. Je suis à un but de me réconcilier avec ses copains qui jouent du canelloni géant tous les samedis devant le Riche.

 

 

68e : Niang fait tout pour s'intégrer et respecter l'histoire de notre club bien-aimé. Il vient même de tenter une reprise du genou contre Valenciennes. N'est pas Souley qui veut.

 

 

69e : Niang en fait Outreau ou pas assez. Cet excès de jeunesse est dangereux face à des nordistes.

 

 

71e : Traditionnel barbecue dans la surface pailladine avec ce coup-franc indirect valenciennois, éteint par le juge de touche qui signale Doumbia hors-jeu.

 

 

72e : Exécution sommaire de Jandéza sur Kagelmacher, qui laissant le cadavre de sa victime encore chaud par terre, demande justice pour une main dans la surface. Ce jeune diplômé de la Pinochet Graduate High School a décidément tout pour plaire. 

 

 

74e : Jamel, remplacé par Souley, vient de cumuler ce soir le temps de jeu d'Abou Diaby sur les 4 dernières saisons. C'est encourageant.

 

 

78e : Nouvelle grosse domination pailladine qui enterre les visiteurs au moins au niveau des économies de Christophe Robert.

 

 

81e : Le travail de labourage du latéral gauche Ciss ne devrait pas tarder non plus à porter ses fruits et déterrer quelques vestiges, là dans le carré autrefois réservé à Cyril Jeunechamp. Plusieurs demandes d'oreilles égarées à l'angle de Roussillon et Corbières sont parvenues à Grammont ces dernières années.

 

 

83e : Aussi bien réglé périodiquement qu'une élection américaine, un jeu olympique ou une érection devant un match de Francis Gillot: le but valable de Souley refusé pour hors-jeu inexistant à la 31è journée.

 

 

84e : Par décence envers le corps arbitral, Pailladdiction n'ajoutera pas cette nouvelle incartade dans notre fondement, bien que de nature à renforcer notre chemin vers le record national du diamètre rectal de fin de saison. 

 

 

87e : Encouragé par la prestation nantaise de la semaine dernière, Ariel Jacobs fait entrer deux bretons, Le Tallec et Bahebeck.

 

 

93e : On nous informe qu'Evian triomphe de Monaco sur une main involontaire-mais-qui-l'était-quand-même-un-peu-en-tout-cas-assez-pour-que-l'arbitre-donne-penalty. Ma 4ème lombaire donne des signes de faiblesse.

 

 

94e :  Bon, comme on se doute que cette métaphore analo-arbitrale sera jugée par trop vulgaire et sans fondement malgré... vous voyez quoi, rappelons qu'au delà des bourdes et sifflets contraires, la Paillade reste en proie à d'insondables problèmes devant. La Hérault-phagie consiste à manger la feuille plus que de raison.

 

 


 

Ci dessus, à 2:08 images d'archive montrant le dernier but pailladin inscrit sur action de jeu. Il y a environ 450 minutes. Face à la lanterne rouge.

 

_______________________________________________________

 

Le truc qui sert à rien

 

Semaine municipales oblige, Pailladdiction tient à honorer plusieurs personnalités, un anus pattenté et deux opnshommes sincèrement appréciés de par ici qui s'essayent au périlleux exercice de la mandature :

 

Bon, pour David Ginola, on en a déjà parlé.

 

Félicitons chaleureusement Ludovic Giuly, élu à Limonest, ainsi qu'une autre vraie idole de céans, l'inimitable Pape Diouf, candidat malheureux à Marseille, que vous retrouverez en action dans cet hommage-maison.

 

 

_____________________________________________ 

 

La photo-souvenir

 

 

Dans l'armoire à objets célébrant les 40 ans du club, cette semaine, un collector plus récent :

 

NIkeRerra.jpeg

_________________________________

 

Allez, compadres y commadres, and now the Graët-escape with a pailladan victory at ze key of course (and 2 pailladan goals on clamourous off-sides, but we don't care, come on Paillade!

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pailladdised by Papa Yade - dans 2013-2014
commenter cet article

commentaires

Papa Yade 15/04/2014 00:47

Et tu as eu ta réponse. A très vite donc.

PS si c'est de la fanfaronade, que dire de tous tes messages que j'ai supprimés. je t'accorde uniquement le seul mérite de n'avoir pas voulu les réitérer, ça me fait gagner du temps.

XXX 14/04/2014 22:44

Ça y est t'as mon blaze. J'attends l'invitation. Ça t'évitera de fanfaronner dans tes articles.

Jd 05/04/2014 16:26

Le sosie du préz de VA est mythique! Putain Eunrid !

Vavava 03/04/2014 14:27

Deza nouveau Ziober? Attendons la Paz décisive pour se hasarder à des comparaisons qu'à inca ah Mr Grm.

Gérème 02/04/2014 22:50

Hééééééébé il était (mi)temps, saloupayé. Depuis qu'il casse les burnes......................................
PS : Jean Deza is the new Ziober (et venez pas dire que je m'enflamme, je suis toujours leader aux pruneaux malgré la dyssenterie)
PS2 : je sors d'un Qatarabramovico, la premier league c'est autre chose. Faudrait un jour que tu regardes papa

Sas que pardon...

      Corniauds

 

Une phrase :    

 

" A Toulon, Rolland, on l'appelait Pinochet, parce qu'il tirait dans les tribunes." Laurent Paganelli

Fotonovellas

 

 

Pailladdictionnaire

Pailladdictionnaire

Pruneausticks

Pailladdictiondage

Le PSG, pour vous c'est :

 

1 - La-bouée-de-sauvetage-d'un-football-français-à-la-dérive-et-l'unique-salut-d'un-championnat-en-décrépitude.

 

2- Une équipe qui a très provisoirement interrompu notre série de 7 titres consécutifs.

 

3 - comme si Sébastien Loeb disputait le tour de France cycliste en DS3 WRC et avait en plus des crétins pour l'encourager au bord des routes.