Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 23:52

Suite de la semaine redifs pour les 4 ans du blog. Après les péripéties Lloriciennes, place à un article introductif à cette coupe du monde 2010, et les turpitudes d'un sélectionneur. Pour  vous rappeler le contexte, la France de la balle est en pleins questionnements sur cette liste à 30 pondue la veille au journal de 20h par Ray Do', et à quelques encablures d'une haletante tournée amicale en Afrique et d'une non moins majestueuse répétition générale face à une équipe de Chine bis.

 

______________________________________________________________

 

 

A Pailladdiction, on n’a pas une culture très étendue de la chose bleue avec un poulet et une étoile Carrefour dessus. Et pourtant, pour briller cet été dans les barbecues mondains, il sera essentiel de maitriser le 7-2-1 national, la liste des 23, et cette compétition qui va occuper une bonne part de la trêve entre deux temporadas de rêve de la Paillade.

 

Depuis une semaine, le sport national, c’est le sélectionnage personnel. Monter son propre casting, prendre la place du gars apparemment payé pour le faire, bref se déguiser en Raymond. Face à son inculture en la matière, Pailladdiction est reparti des fondamentaux :

 

Première chose, compiler les informations élémentaires :

 

C’est quoi ?

Il s’agit de rassembler entre 23 et 30 joueurs de football de sexe masculin, éventuellement professionnels et de nationalité française (attention, chaque mot est important). Si possible les meilleurs joueurs.

 

Pourquoi ?

Selon des sources bien informées, pour y disputer des matches de football face à des adversaires déterminés eux aussi à aller le plus loin possible dans une compétition à 32 équipes…  Des adversaires...

 

Et voilà, déjà ça coince. On a pas encore couché un quart de nom de quatrième gardien que ça merde à plein tube. Le problème est super mal posé. Ca, c’est le français dans toute sa splendeur. En marketing, comme en football, le français fait toujours la même connerie. Il oublie la con-cul-rance, le marché, la clientèle, putain. Le français a cette manie égocentrée de l’ingénieur qui croit qu’en façonnant, et refaçonnant son bijou de famille pour l’améliorer, il va naturellement s’imposer sur le marché avec le meilleur des produits. D’autres croient que c’est avec le produit le plus adapté à la demande et qui tient le mieux compte de la concurrence, qu’on s’impose sur le marché. Vous voulez un exemple ? Non ? Vous l’aurez quand même :

 

 

 

Souvenez-vous de l'attribution des Jeux Olympiques 2012. Le choix final se joue entre Paris et Londres. La candidature parisienne balance un film mega bien branlé, réalisé par Luc Besson, avec des images par hélico des Champs Elysées (de jour) vides de toute bagnole, hétou hétou. Le message général du film était un truc « Paris, la meilleure ville pour accueillir les JO 2012 », ou "Tout Paris veut les J.O." 

La candidature londonienne balance un film avec des images d’archives, de stades encore en images 3D, et de gamins des townships qui tripotent la boite de conserve. Le message général du film était un truc « Londres, la ville où vos enfants viendront gagner des médailles pour votre pays. » Le résultat ne tint évidemment pas qu’à ces films, mais le fossé entre deux mentalités est bien là. Le coq, tout fier et la rose, grande ouverte.

 

Ramené au football et à la sélection, voilà ce qui m’interpole. A aucun moment, on n’a entendu, ni du sélectionneur, ni d’autres, « on va prendre tel joueur pour jouer contre… ». Depuis ce soi-disant jackpot au tirage digne d’un PSG en coupe de France, on se rebat les cojones de la concurrence, l’immédiate, celle du premier tour. Tout juste quelques avertissements convenus sur un groupe comprenant l’hôte de la compétition et deux autres « bonnes équipes ». L'autre opinion populaire, c'est ce torrent de «on va perdre parce qu’on est mauvais ». Le nombril, toujours le nombril…

 

Et pourtant, quand on bâtit une maison, avant de l’orienter, on regarde si celle du voisin ne va pas lui faire de l’ombre. Surtout quand on doute fortement de ses propres talents de maçon…

 

Quand Maradona sort sa liste de 30, t’as pas l’impression de voir un broussailleux prof de philo qui fait l’appel à la terminale B2. Enumérer les 30 meilleurs joueurs, c’est donné à un élève de CP. Quand El Pibe donne sa liste, il vous cite « los trenta cabrones que la meteran en nel culo de estes hijos de puta de brasilianos ». Et ceux qui sont pas d’accord que me la chupan. Le marché et la concurrence, on vous dit...

 

 

 

 

Et pourtant, dans l’analyse de la concurrence du premier tour, il y a beaucoup à dire. S’il y a un adversaire qui n’en manque pas de caractéristiques propres, c’est les Ouroukaïs de la Palombie. Et avant de parler du nom des gusses qu'on rencontrerait en 8èmes, il vaudrait mieux voir quels boy-scouts de chez nous on va direct éviter d'aligner contre l'Uruguay.         

 

L’équipe nationale de l’Uruguay, appelée aussi Celeste (surnom aussi donné aux attaquants adverses mis sur orbite dès le coup d'envoi), c’est un Castorama rayon jardinage à elle toute seule : roto fils, tronçonneuses, taille-haies... chez les cousins à Castro y a tout ce qui faut. Là bas, il joue à la "garra charrua", ce qui veut dire, " bouge du milieu, on passe la charrue"         

Là-bas, c’est des fous. Des tueurs d'indiens avec des noms d’italiens, des tronches d’allemands qui parlent en espagnol, on sait rien d’eux, on sait pas ce qu’ils bouffent, des barjots, qu'on vous dit. Tu vois Gaby Heintze? Une pucelle à côté... Le meilleur club du pais, là-bas, il s’appelle le Tibia Peronal Monté Vite et Haut.

 

 

 

 

 

 

Ca va, vous êtes calmés maintenant, vous avez compris pourquoi il faut tenir compte des mélancoliques qu'on va jouer au premier match ? Non ? Ecoutez ça alors…

Une fois en 86, Joël Quignon, il les a arbitrés en coupe-coupe du monde. Contre les écossais, une autre belle bande de néo romantiques. Et ben, vous savez quoi? Ils ont passé six heures à tailler la bavette autour d’un penalty qui y était, qui y était pas, qui y était plus… Même le gars du ralenti, il voyait pas, alors c’est le légiste qui a dû trancher. En fait il y avait touche pour l'Ecosse.

 

 

 

Déjà, au tirage au sort, quand il a appris qu’il tombait dans le groupe des franceses, le selectionador de l’Uruguay, il a regardé Domenech une demi-heure sans rien dire, et il lui a fait : « Toi,  tou vas ramper par terre, yé vais té faire manyé moun caca, comme toun copain de dos mila dos, Roger Lamadre. » Raymond a eu beau lui expliquer que c’était pas des manières, qu’en France, ça se passait pas comme ça à table, franchement, il foutait les boules, le gusse.

 

Pour calmer le jeu, y a le selectionador du Mexique qui a pris Raymond avec lui. « Toi, tou as oun bonne tête, tou as lé sourcil aussi velou qué la sat à ma sor. Et como on dit sé moi, hombre pelado, hombre cojonado. Toi yé t’aime bien, gringo. » Après, il lui a filé un truc à boire avec un asticot bleu à bouffer au fond du verre que même Sydney, il doit pas connaitre… Tu parles d’un jackpot au tirage, toi… Parce que plus tard, il faudra qu'on évoque aussi le problème mexicain...

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Papa Yade 12/09/2013 20:32

Les "interets commerciaux qui servaient l'expansion coloniale des bifs"... Brrrrrr... J'en claque des dents. Je m'en tenais dans la bafouille a leur sens marketing autrement plus aigu que le notre,
mais leur tradition marchande du a leur insularité n'est plus a démontrer, il va sans dire.
Pour répondre a ta question je serais plutôt boxer que caleçon. Aswik compadre!

Grm 11/09/2013 12:17

intéressant ce parallèle entre la rose et le coq. Les publicitaires anglais sont les meilleurs du monde, et c'est vrai que c'est toute une culture parfois paradoxale ou ils semblent tantôt plus
patriotes, traditionalistes voire reacs et racistes et néanmoins plus ouverts sur le monde et sur les marches extérieurs quand il le faut. Voir nombre de bouquins démontrant comment leur expansion
coloniale servait leurs interets commerciaux quand la notre servait une certaine idée de la France. Pragmatiques contre romantiques me diras-tu.
Mais tout ça ne réglera pas ZE question : tu mettrais Jebbour ou Congrégations en latéral droit samedi soir?

Baby Plisdontgo Mr Presko 16/05/2010 13:51


PUTAIN PUTAIN C'EST VACHEMENT BIEN ...Bravo les Payaderos pour votre belle saison ! Pour la "der" reconnaissez que les ex-Sainté ténieux vous ont bien aidé ... Grégory Coupet mis au supplice par
les Pailladins, s'est incliné à trois reprises sur des coups de boutoir de Geoffrey Dernis et Lilian Compan. Je vous souhaite de belles party dans les pays show d'Europe de l'Est, les Hajduk Splits
Dniepr Dniepropetrovsk,CSK Moscou et autre PFK Beroe Stara Zagora ...Sans oublier la découverte de La Molvanie : Le pays que s'il n'existait pas, faudrait l'inventer !!! Patrie de la polka et de la
coqueluche, la Molvanie est une destination souvent négligée par les touristes, mais grâce à l'Europa League,le visiteur enthousiaste pourra désormais profiter de l'un des pays les plus secrets de
l'Europe de l'Est. Ceux qui voudront éviter les hordes de touristes choisiront la " morte saison " - autrement dit l'hiver. Un court trajet en bus, et vous voilà à la Pensjon Prazakuv. Vu de
l'extérieur, cet hôtel sans prétention semble minable, vieillot et insalubre. C'est le cas. Le Varji est une pizzeria extra proposant d'intéressantes garnitures : le " suprême d'anchois à la figue
", par exemple, à
manger ou vomir à la maison. Livraison gratuite dans un rayon de 100 mètres...Oui, oui, oui, c'est fait à la main, c'est roulé à la main sous les aisselles !
Je vous présente toutes mes confuses... Bonnes vacances !!! signé Mr Presko


Fzfzfzfz 16/05/2010 20:00



Merci pour eux. J'avais pas remarqué la part de ces transfuges dans la victoire de la veille...


Deux de ces transfuges nous seront d'une grande utilité en effet face aux prochaines joutes que vous nous décrivez de manière fort documentée, et de belle "ploume". Joe Frais, Lilian, c'est
proprement leur expérience de l'étranger, et particulièrement de la Saintétiénie, qui donnera à la Payada quelques utiles informations sur les rigueurs des pays de l'est, à commencer par
la suprème de poivrons verts aux lentilles du Puy sur lit de crème de marrons de la Haute Ardèche.


Bonnes vacances mr Presko! Je vous fais de doux bitchous...


 



Baby Air de repos 15/05/2010 17:01


"tou as lé sourcil aussi velou qué la sat à ma sor"...Plus de doute Mr Fzzzzzzz est polyglotte ... il maîtrise les langues Amériques du Sudesc aussi facilement qu'il manie la "ploume", c'est à dire
avec une dextérité,habileté, adresse et une précision comparable à Bafé Gomis quand il fonce ... s'asseoir sur un banc 5 mn avec toi et regarder les gens tant qu'y en a !!! Mais là je m'Edgard
...
En 2 mots:JUSTE ENORME!!!

Si la sélection Uruguayenne sent le Casto à plein nez, la sélection Raymondienne quant à elle sort droit de chez Mr Bricolage:

"il avait 18 noms en tête. Mais après avoir éliminé les blessés, il ne lui restait plus que 10 joueurs. Il a également dû éliminer les joueurs impliqués dans les "zahiaffaires". Il ne lui restait
plus que 6 joueurs. Il s'est alors dit qu'il allait devenir sélectionneur du mondial de pétanque. C'est en août, il aura du temps pour le préparer et il y aura moins de pression!Quand soudain,
l'illumination.Il a pris Estelle par le bras, direction Mr. Bricolage!

Revenons à sa liste des commissions:

Dans les cages (aux folles):
Il n’a pas osé mettre celui à qui vous pensez tous, il a opté pour Lionel Letizi, dit la bêche. En 1998, lors du match amical Russie-France (1-0), il avait mal labouré le terrain, et trompé par un
faux rebond, il s’était incliné. Il mérite une seconde chance.

En défonce:
Deux axiaux désaxés en mode tronçonneuse, "Sex, drugs and Cyril Rool" à gauche et Frank Jurietti dit "le Boucher de la Garonne" à droite. En défense centrale, rien de tel qu’un parquet flottant:
Escudé-Ciani. Ils jouent avec 2 jambes de bois. Ce sont de vrais pirates comme le Capitaine Crochet.

A mille lieux sous la terre:
Hormis Valbuena, une tondeuse à gazon qui a toujours son nez dans la pelouse, et Vieira, voiture balai qu'on traîne comme un boulet depuis plus de 2 ans, il a décidé de rappeler Makélélé dans le
rôle du pote âgé. Avec lui, aucune chance de planter! En milieu inoffensif, il a opté pour Ibrahim Ba, dit la tuile. Il a réussi à passer du Milan AC au club suédois de Djurgårdens IF. Il a arrêté
sa carrière mais il est capable de se reconstruire.

En à tacle:
Eric Cantona dit le sécateur. Il ne peut pas le piffrer? Ok. Mais avec Domenech, tout est possible. Et avec Cantona, la France pourra se débarrasser de quelques mauvaises branches:Et puis, il
pourra servir de garde du corps à
Domenech si un supporter veut le frapper:

Porteur d'eau:
Le Stéphanois Emmanuel Rivière, dit l’éponge ou le râteau. Il est capable de faire annuler n’importe quel but en faveur des Bleus (s'ils en mettent. bien sûr). Rivière, c’est l’arrosoir asséché. Un
gage d’insécurité !

Second couteau en Gaule:
Landreau, la perçeuse percée non sans persévérer. Il a le bras long: avec lui, c’est vidéo-gag assuré En défense d’entrer sans s’essuyer les pieds:

Il a opté pour "Lapeyre" Di Meco-Di Caprio. En réalité, le premier l'intéressait en tant que découpeur de joueurs en bois et le second, c’est juste pour éviter que les filles ne s’intéressent aux
autres joueurs. Il était en promotion aussi. Raymond est un peu radin: l’Equipe de France, ça paye moyen, et le poker ne lui rapporte rien…

Comme on ne se bouscule pas pour prendre une place dans l'avion pour l'Afrique du Sud, il a eu du mal à trouver des arrières latéraux qui valaient plus qu'un clou: il a pensé à Ronald Zubar (quand
on a un nom de meuble Ikea, on peut toujours dépanner, pour peu qu'il n'arrive pas en pièces détachées au Mondial...) et la Scie Ssoko, arrière gauche à Lyon de son état, pourtant un peu moins
tranchant ces derniers temps.

Côté défense, pour ne pas être à court, il a ajouté le tracteur indécis Gaël Givet. Avec lui pas besoin de GPS, Givet ou Givet pas, c'est la même chose. Il ressemble à Raymond et ça c'est un
compliment!

En plein dans le milieu ou au juste milieu:

Pierre Laigle dit l’(a courte) échelle parce qu’avec lui, c’est sûr qu’on dort ou "condor". Son geste favori? Laigle de pigeon. En fait, sur le catalogue Wikipédia, il est indiqué: "Il décide en
2005, de quitter le monde pro pour celui de l'amateurisme". Tout juste ce qu’il fallait!

En plus l’ambiance sera vacances donc c’est parfait:
Rien de tel du coup qu'un petit séjour au camping La Pierre de l'Aigle. C'est bien mieux que l'Afrique du Sud, qu'en pensez-vous?

Mais pourquoi Raymond est-il aussi méchant?
Car Raymond l'a dit: "Je suis naturellement méchant. Je n’ai pas à me forcer. Je suis le grand méchant loup"Pour que L'Equipe ne fasse pas trop de dégâts en Afrique du Sud, on pensera à amener la
Cabaye de jardin, en provenance de Lille.

En ce qui concerne le gros matos, il y a Pedretti, dit la moissonneuse batteuse: il fauche le balllon pour envoyer des caviars aux attaquants, et donne quelques coups par derrière, d'où le côté
batteuse.

Pour l’ATAC :
Pourquoi ne pas sélectionner JPP, dit le rouleau une compresse par heure, jamais blessé. Avec lui, pour les finitions, il n’y a pas mieux. On entend depuis longtemps les journalistes dire qu’il
faut retapisser l’Equipe de France. Du papier Papin, ça fera l’affaire!

Sans oublier le joueur au nom qui fait le plus penser au futur proche de Raymond: Kévin Monnet-Paquet, le Lensois. Raymond va toucher la première partie de son nom en grande quantité s'il ne fait
pas la seconde partie de son nom trop vite. Pour débloquer les matches, il n'oubliera pas de penser à la clé anglaise, Louis Saha l'air de rien, qui joue peu mais sait se montrer décisif.
Le problème du Bricolage, c’est que physiquement, c’est super dur.
Je vais vous faire une confidence, je ne sais pas si Raymond tiendra tout le Mondial. Le mieux, c’est peut-être que l'Equipe de France s’arrête au premier tour, non?"

Sources:l'imagination de Pierre Godon et celle de Respect.

ALORS RESPECT !!!


16/05/2010 11:55

Hola mister avgotiou Baby, c'est qui Pierre Goudon et Respect (Aretha Franklin, Alliance Ethnik?). Votre équipe a de la gueule et mention spéciale à Canto en pointe coupante.

Mais à mes yeux, l'équipe qui en a le plus en cette journée, c'est bien la Payada. Inutile d'esspiquer pourquoi, ça fera l'objet d'un artik quand j'aurai recuperé.

Fzfzfzfz 14/05/2010 09:43


Aaaaah cher Beber, la présence de Yan M Vila est hélas encore plus pragmatique que mercantile...
L'action est très simple : Raymond prend ses devoirs à la maison, il pose ses copies sur la table du salon... estelle lui a demandé de garder la petite à la maison. Il la pose à côté de la table
(la petite) sur sa chaise. Il va se faire un café dans la cuisine. La petite chope le stylo posé à côté de la feuille et commence à "noircir les ronds" (un jeu très con qu'on a tous fait).Hop le
temps que Raymond tourne la tête, le mal est fait... La petite lâche le stylo, mais le premier nom est presque entièrement salopé. Raymond ne s'en aperçoit pas...

Et voilà comment au journal de 20h, Raymond cita M Vila au lieu de Mavuba...


Sas que pardon...

      Corniauds

 

Une phrase :    

 

" A Toulon, Rolland, on l'appelait Pinochet, parce qu'il tirait dans les tribunes." Laurent Paganelli

Fotonovellas

 

 

Pailladdictionnaire

Pailladdictionnaire

Pruneausticks

Pailladdictiondage

Le PSG, pour vous c'est :

 

1 - La-bouée-de-sauvetage-d'un-football-français-à-la-dérive-et-l'unique-salut-d'un-championnat-en-décrépitude.

 

2- Une équipe qui a très provisoirement interrompu notre série de 7 titres consécutifs.

 

3 - comme si Sébastien Loeb disputait le tour de France cycliste en DS3 WRC et avait en plus des crétins pour l'encourager au bord des routes.