Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 00:49

 

  

Sur la route de la remuntada vers les sommets de L1, la Paillade doit faire son passage obligé en Saintchétchénie... Daniel Guichard, perso, ça reste la seule raison de ma réticence à l'élargissement de l'union européenne.

 

Mais fi de tout ça, place à la joie et aux rires...

 

 

 

 

 

Tiens, un pt'it jeu pour commencer, une faute de goût se trouve sur cette photo. La saurez-vous retrouver?

 

____________________________________________________

 

 

 

 - 230e : c'est un match important dans la course à l'Europe qui va se jouer cet après-midi à j'ai-froid-Guichard. Sur le blog de Groménès, on parle même d'un match à trois points.

 

 

 

 - 31e : ce coup-ci, Vito Hilton a pris une quittance EDF et ses 3 derniers relevés de compte au cas où.

 

 

 - 30e: l'AS St Etienne aurait fait signer un contrat pro  à un jeune U19 du coin, un certain Stéphane Brandahaut. D'après son passeport, il a grandi et joué à l'entente sportive de Brioude (Haute-Loire). C'est sympa de donner leur chance aux jeunes du coin.

  

   

  - 27e : organisation classique en défense côté pailladin. Couloir droit pour Daniel, couloir gauche pour Henri et tunnel sous la manche pour Mapou. 

 

 

 - 26e: en face, en dépositaire de l'animation offensive, Perrin évoluera dans une sorte de 1,5 derrière sa ligne d'attaque. 

 

 

 - 24e : l'équipe locale a Winamax comme sponsor maillot. Choix judicieux, après tout, l'important c'est pas les cartes d'identité, c'est ce que vous en faites...

 

 

 - 10e : chez les Fourcade, on a connu Jérome-La, le renfort de Martin ne semblerait pas de trop pour cette rencontre.

 

 

 - 2e : d'après le site officiel du club local (3615ASSE), Galtier alignerait le gros Bayal. René Girard, du coup, demande à pouvoir jouer exceptionnellement à 12.

 

 

- 1e : les pailladins ont perdu le toss. C'est eux qui feront le jeu. 137eme victoire consécutive de Galtier au jeu de la pièce...

 

 

2e : le défenseur François Clerc aurait une double vie. C'est sous son nom de scène Claude Julien qu'il animerait les supermarchés de la région auvergnate. Ne manquez pas son interprétation de  "Alexandrie, métisse d'Ibiza".

 

 

4e : C'est marrant, à chaque fois que je vois Stéphane Ruffier, je me sens obligé de sortir mon permis et ma carte grise.

 

 

7e : le gros Bayal raterait un éléphant dans un couloir. Son tir seul à 3 mètres rase le poteau de Ruffier.

 

 

8e : ce soir, Manu raterait Bayal dans un couloir...

 

   

14e : je croyais que la sélection allemande avait la palme de l'humiliation pour la semaine, en ayant pris un but de la tête par Valbuena... Manqué, on vient de prendre un but de Brandao. 1-0

 

 

15e : tiens, pour la 3ème saison de suite, on jouera Nancy et St Etienne d'affilée. Un bonheur n'arrive jamais seul.

 

 

16e : on nous annonce des conditions exceptionnelles pour la fin de la rencontre. Pour l'instant, rien de tout ça, on croque, les stéphanois marquent sur leur première occasion, comme depuis 4 ans... 

 

 

  17e : .... faudra un jour se pencher sur cette espèce de syndrome saintétiénois pour nos joueurs.... Peut-être commencer par fermer les rideaux du bus sur le trajet jusqu'au stade. C'est peut-être des footballeurs, ça n'en reste pas moins des hommes avec un coeur, merde... 

 

 

 

 

Les consignes défensives de René semblaient pourtant claires.

 

 

 

18e: but refusé à John, qui était hors-jeu d'un cheveu. Je crains que ce ne soit d'un cheveu de Ruffier...  

 

 

19e:  Jonas commmence à prendre ses marques dans la partie. Le président Romeyer songe à porter réclamation pour un vaccin contre la rubéole en retard de quinze jours de notre jeune milieu.

 

   

 20e : James Cameron déclare attaquer le tournage d'Avatar 2 dans 15 jours. Mais comment les verts vont-ils finir la saison sans Aubameyang?

 

  

22e: la légende d'une attaque placée stéphanoise sous l'ère Galtier commence à rattrapper la probabilité de celle de l'abominable homme des neiges...

 

 

23e: la légende d'une victoire pailladine en championnat à Saint Etienne commence à rattrapper celle de l'homme qui a vu la femme qui a vu le chien de l'abominable homme des neiges.

 

 

24e : ah mais en fait c'est une maxi-tête... La tronche à papa, la choucroute à Maman, mais oui, c'est le fils de Barack Obama et de Jacqueline Maillant!

  

 

28e : c'est con, on était plutôt solides niveau buts encaissés sur corner... 2-0

 

   

29e: ça m'apprendra à me foutre de la gueule d'Obamaillant, qui double la mise sur un vague double Lutz rappelant Surya Bonali. On est tous rassuré il aurait pu se faire mal.

 

 

 

 

 

32e : Je vous dis qu'ils ont engagé le mec qui joue dans Didier...

 

 

33e : tiens, en parlant de sentir le cul des filles, faudrait dire à Brandao qu'on est plus au club libertin le "Vert Solitaire". Ca serait sympa s'il portait son short "Rapid Croc" à l'endroit...

 

 

34e : la domination territoriale des pailladins est tyrannique. Comme on est pas des chiens, on leur a quand même laissé les 2 surfaces de réparation. 

 

 

35e : non mais avouez que s'appeler Lemoine et ressembler à Chabat...

 

 

38e : L'air du Forez est très vivifiant. La preuve, bien avant St Etienne, Ghoulam s'appelait Smergol.

 

 

39e : vu le ciel, ça va se compliquer pour nous, je crois qu'Abdé n'a même pas son premier flocon. 

 

 

40e: Ca commence à floconner à plein tube. Et les stéphanois envoient Obamaillant pour aller baliser nos 2 pistes de descente olympique en défense.

 

 

41e : dire qu'on me l'avait filé le tuyau, et je l'ai pas joué. Obamaillant dans la deuxième, déferré des 2 pieds...

 

 

 

D'après la palette à Doucet, les attaques stéphanoises passeraient plus du côté d'Henri.

 

 

 

44e : ah, ces bons vieux chants des supporters locaux qui racontent les rigoureuses conditions de vie dans le Forez. "lèche, lèche, lèche, lèche-moi la plante, car chez moi, j'ai pas l'eau courante". C'est émouvant, on se croirait dans Germinal.

 

 

 

Mitemps : 2,2 cms. Moulage ferme, couleur RAS... (pour ceux qui suivent)

 

 

Pour son discours de pause, René avait prévu de passer le DVD de sa causerie de mi-temps contre Reims. Il a juste oublié qu'on était à Saint Etienne et du coup, il a dû tout répéter de très vive voix.

 

 

  

 

 

Cette semaine à Grammont, René avait trouvé un bon exercice pour faire travailler la détente verticale à Manu. 

 

 

 

45e : c'est pas de chance, d'après les anciens du coin, il aurait pas neigé comme ça ici depuis au moins le 16 août dernier...

  

  

46e: la pause est terminée. Il se murmure dans les tribunes que nous allons assister à un match de football. Mais bon, vous savez les rumeurs...

 

 

47e : pendant la mi-temps, les jardiniers ont passé les lignes du terrain au rouge sang. Quel boulot...  mais le plus long, parait-il, c'est de capturer la chèvre...

 

   

48e: cherchez l'intrus. Superbe combinaison Brison-Cohade-Abdé-Mollo. 3-0

 

 

49e : la révolte paillladine est instantanée. C'est Rémy qui allume la mèche. Les origines, ça ressort toujours à un moment... 3-1

 

 

 

 

 

 En fêtant son but, Rémy montre à Younes quel bouton fait la passe sur la manette.

 

 

52e : Daniel est épatant en ailier droit. Sur les replis défensifs, reste à espérer qu'il a pris son forfait pour les remontées...

 

 

53e : Younes a du mal à suivre Manu à la trace dans la poudreuse. Faut faire quelque chose, un gyrophare ou une balise Argos sur notre argentin...

 

 

54e : depuis la réduction du score, possession de balle pailladine digne du Barca. Voire des Canadiens de Montréal...

 

 

55e : entrée en jeu de Mounier, spécialement conspué pour son passé lyonnais. Dans son couloir droit, l'ancienne quenelle Claude Julien se fait petite. Le froid sans doute... 

 

 

56e : Marco rate la cible en tir tendu à 25 mètres et devrait donc prendre un tour supplémentaire de pénalité.

 

 

57e : je crois que mon voisin de tribune a un Ola.

 

 

58e : je crois que le président stéphanois se fait les oreilles au coton-tige. Au temps pour moi, il fume une cigarette.

 

 

59e : tacle de Cohade qui nous laisse penser qu'en fait Charisteas est resté à Saint Etienne sous passeport français et tête rasée. Indice supplémentaire, la tribune nord de Daniel Guichard danse le sirtaki.

 

 

60e : en fin connaisseur de ces brillantes interventions défensives, Pascal Baills demande la note maximale au jury, qui se montrera vache en n'accordant que la moyenne avec un carton jaune à Cohade.

 

 

61e : le juge de touche côté pailladin fait des grands signes à Mr Kalt avec son drapeau. On a retrouvé Manu. La cordée aurait cassé dans une crevasse mais il est sain et sauf. Mr Kalt célèbre cette bonne nouvelle en signalant notre argentin hors-jeu. 

 

 

62e : René Girard se demande si on va finir la rencontre avec des skis. Déjà qu'on finit à peine l'initiation raquettes, faut pas déconner...

 

 

63e : Mollo est remplacé par Gradel, qu'on avait un peu perdu de vue.

 

 

64e : C'est sur ce score de 3-1 que Mr Kalt siffle la fin du second tiers-temps.

 

 

64e : René Girard râle contre Mr Kalt, mais il a qu'à connaitre les règles du hockey, aussi.

 

 

64e : Mr Romeyer explique aux médias qu'il n'y a pas de raisons d'arrêter ce match, que St Etienne a déjà joué sous la neige en coupe d'Europe. Mr Popeyer, il a surtout dû jouer sur la glace, et vue sa cabine, elle était dure ce jour-là.

 

 

64e : ça y est, ça vient de tomber. Ce Saint Etienne-Paillade détrône le  Paillade-Marseille du 26 aout initialement programmé à 14h au classement du footage de gueule. Le Paillade-St Etienne de l'aller, programmé 2 jours après la ligue des champions reste un intouchable troisième.

 

 

 

 

 

 Oui, mais dans Intouchables, c'est bien le valide qui pousse le chariot, non?

 

 

64e : je crois qu'après le hockey,  les locaux veulent nous jouer la fin de match au curling...

 

   

64e : Le staff pailladin se trouve face à un dilemme. Faire reporter ce match reviendrait à passer une journée de plus en Saintétiénie et 15 jours de thérapie psychologique supplémentaires contre le syndrôme de Bombay...

 

 

64e : dire qu'en matchs interrompus, on restait sur 3 victoires consécutives... 

 

 

 

 

 

  - ouais, tu vois je sais pas si j'aurais fait rentrer Mounier à la place de Martin, Souley à la limite...

 - il est blessé, ferme-la, et va plutôt nous chercher deux cafés à la buvette...

 

 

    

64e : on commence à trouver le temps long... et froid. C'était vie ma vie de stéphanois, à vous les studios... 

 

 

64e : Le seul pailladin qui a de la chance, c'est Laurent Nicollin. Heureusement que les portables passent très mal dans la région, sinon c'est un second tsunami à Pukhet...

 

 

64e : le speaker nous passe la musique des Bronzés. Certainement pour faire la promotion du 3ème épisode de la série, en train de passer en avant-première nationale au cinéma municipal.

 

 

64e : la tribune nord, transie de froid, demande encore  à se faire lécher les pieds. Mais donnez des chaussettes à ces gens, que diable, il fait quoi Bernard Kouchner?

 

 

64e : la neige s'arrête de tomber juste avant la limite fatidique des 45 minutes d'interruption, et la partie va donc reprendre à 3-1.... De toute son histoire, c'est le premier jour que la ville de St Etienne bénéficie d'une condition météo favorable. Fallait que ça tombe sur nous...

 

 

65e : Galtier aurait jeté une boule de neige sur René... qui est de tellement bonne humeur qu'elle a fondu avant même de le toucher.

 

 

66e : un peu vicieux, les supporters visiteurs essaient de faire partir une avalanche...

 

 

67e : Le PGHM nous a enfin rappatrié Manu... Entrée en jeu de Gaétan. Galtier proteste qu'avec le terrain on ne voit que son short orange et ses cheveux à Charbo, et qu'on va le confondre avec le ballon. Bon c'est vrai que perso, Gaétan je l'ai déjà perdu de vue...

 

 

68e : ... mais eux, dire que ça fait 50 berges qu'ils font chier tout le monde à jouer avec la même couleur que le terrain, ceux-là...

 

 

69e : Pour essayer de ralentir Obamaillant, Vito et Abdé auraient bien une idée... Un panneau "salage en cours. Ne pas dépasser"

 

 

70e : un stade, de la neige, 20.000 figurants... Ce coup-ci, il a mis le paquet Rémy Gaillard ...

 

 

71e : entrée en jeu de Bodmer spécialement acclamé malgré son passé lyonnais.

 

 

73e : je crois qu'on va le perdre, ce match... Mieux, on va réussir à le perdre aujourd'hui... 

 

 

74e : le même Bodmer, captant un coup-franc de Cohade, fait définitivement sentir le gaz aux espoirs pailladins. (Rhooooo, ça va j'en avais presque fait aucun de jeu de mots foulaire aujourd'hui) 4-1.

 

 

74e : Brandao 13e, Mollo 49e, Bodmer 74e, tous les nouveaux verts marquent. C'est plus une feuille de matchs, c'est le mercato show. René Girard regarde quand Ruffier est arrivé à Saint Etienne, au cas où...

 

 

75e : Pour la prochaine virée en classe de neige à Evian, Rémy ne va peut-être pas venir. Il a un mot de Mr Kalt.

 

 

76e : après Evian l'an passé, on a une idée sur l'augmentation du prix des forfaits en station. 4 buts, tu m'étonnes que ça coûte un oeil les sports d'hiver.

 

 

82e : j'explique à un voisin de tribune qu'une défaite, même aussi lourde, c'est pas grand chose comparé à ce qu'on a vécu la saison passée. "La Paillade 2012, c'est comme si vous projetiez un jour de faire un trou pour une piscine mais sans les sous pour la finir de suite, et que le lendemain vous avez un truc immense en dur, avec une plage en tek de dingue, et même des bombasses toutes nues autou... hein? c'est quoi? ...mais si, vous voyez bien... une piscine... avé des matelas gonflables pour se baigner quand il fait sol.... ah ouais pardon.......... Ouh la la, c'est vrai c'est vraiment décevant cette défaite..."

 

 

85e : vu le score, Galtier se demande si ça serait prudent de faire entrer un quatrième joueur offensif.

 

 

86e : le public hurle à l'amputation non anesthésiée pour un tacle d'Abdé sur Obamaillant... et demande même la double peine. Nous, on est d'accord, mais que pour le penalty, et seulement si c'est Cohade qui tire, ça nous rappelera des températures un peu plus chaudes que ce soir.

 

 

90e : un voisin de tribune m'explique que l'équipe locale est arrivée en finale du challenge France télévisions du 20 avril prochain .... Je sais pas vraiment ce que c'est comme challenge... Sûrement un mélange de Confesions Intimes et de l'Amour est dans le Pré...

 

 

91e : ... pour la finale de Saint Denis, la ligue a déjà averti qu'elle ne voulait voir aucune banderole sur le taux de chômage dans le Forez.

 

 

95e : "je ne parlerai pas de football parce que ce soir ce n'était pas du football" ... René a moyennement apprécié ce combiné nordique. C'est vrai qu'une petite course de chiens de traineaux pour finir cette belle soirée, ç'aurait pas été de trop ...

 

 

__________________________________________________

 

Allez, n'en jetons plus... Place à Nancy et bonne semaine paillados!

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pailladdised by Fzfzfzfz - dans 2012-2013
commenter cet article

commentaires

Sas que pardon...

      Corniauds

 

Une phrase :    

 

" A Toulon, Rolland, on l'appelait Pinochet, parce qu'il tirait dans les tribunes." Laurent Paganelli

Fotonovellas

 

 

Pailladdictionnaire

Pailladdictionnaire

Pruneausticks

Pailladdictiondage

Le PSG, pour vous c'est :

 

1 - La-bouée-de-sauvetage-d'un-football-français-à-la-dérive-et-l'unique-salut-d'un-championnat-en-décrépitude.

 

2- Une équipe qui a très provisoirement interrompu notre série de 7 titres consécutifs.

 

3 - comme si Sébastien Loeb disputait le tour de France cycliste en DS3 WRC et avait en plus des crétins pour l'encourager au bord des routes.