Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 16:27

 

Suite des aventures de l'homme qui murmurait à l'oreille des congrés. Ce soir, place à la ville qui a sacré le roi des Francs.

 

 

_____________________________ 

Avant-match

 

 

 

Gars-étang... Gars-lac aurait semblé plus judicieux. En Italie, il se serait appelé spaghetti carbonara. Et avec le prénom de Huard, le nom de Lionel, et la taille de Crouch, on l'aurait plutôt vu gardien de buts, même si finalement de son poste avancé, il a maintes fois servi d'excellent rempart aux défenses adverses.

 

Juillet 2012. Tout va pour le mieux chez le tout frais champion pailladin. Et quand la bande du Clapas embauche Charbonnier le mal nommé, nul n'y voit ombre malgré le canias et la carcasse du grand counas. Le site du mensuel So Foot ose même y voir la nouvelle pioche du futur attaquant des Bleus, rien que ça. Dur de les blâmer, après tout la cellule de recrutement des champions de France reste sur un grand chelem à peine raté d'un Kabze en 3 saisons de rang: Spahic, Pitau, Dernis, Estrada, Hilton, Bedimo, Giroud... Et puis dans Giroud, il y a roux. (Il y en a même environ 14 mais à ce moment-là de l'histoire, personne ne connait le dosage). Alors, pourquoi se seraient-ils plantés sur cette truffe-là les fins limiers de la Paillade?

 

Il n'a pas fini meilleur buteur du championnat avec Angers (on l'excuse) n'a pas été oscarisé UNFP meilleur joueur de ligue 2 (un titre d'employé du mois "meilleur joueur de L2" en , a plus la cabine de Richie Cunningham que celle du bioù, mais pourtant la comparaison, reste aussi risquée qu'évidente. Même si l'intéressé se défend d'être le nouveau Giroud. Il a au moins le mérite d'avoir prévenu.

 

Une fois les problèmes matériels de Biafine et d'indice 50 résolus, ce débarquement sur la côte a tout, de l'affaire en or. Enfin, surtout pour lui. Le blanc-bec à 31 buts en 107 matchs de L2 qui passe de la rubrique nîmois écrasés à la LDC au milieu de l'attaque des champions en titre, servi en ballons par les Souleystradutacabelhanda, on a fait pire comme mutation disciplinaire.

 

Mieux, son arrivée est flanquée du statut de (on ne rie pas au fond...) doublure d'Emanuel Herrera. En urbanisme, on appelle ça le grand boulevard, l'hippodrome de Longchamps, l'avenue de Toulouse. Mais, dans ce choc des légendes, c'est Manu qui écrasera Charbo 10 buts à 4, le compteur du blanquas se stoppant net dès le mois de janvier avec un doublé contre Lorient, classé sans suites.


Notre escabot gardera néanmoins quelques anecdotes sympathiques de son passage pailladin : comme ce prédécesseur-dont-il-ne-faut-pas-dire-le-nom, il dépucelle son compteur L1 à Valenciennes d'une jolie reprise, il frole même le statut de seul buteur victorieux à la Mosson en Champions League. Sa page Wikipedia le crédite d'un but contre Evian Thonon Gaillard, mais l'histoire est plus cruelle : reprise de Charbo, le gardien Andersen effleure le tir de la chaussette, la balle s'écrase sur la barre, laissant notre ami les bras en l'air, déjà persuadé qu'il était d'avoir marqué...

 

 

On ne se lasse pas de son moment de gloire avec Jean ll Makoun... 

 

Mais à l'heure des bilans, Roux (pas le lillois non, l'âne) n'a cure de ces souvenirs et des coups de projo inespérés que son honnête carrière venait de prendre. Quand, en juin, 2013, Jeannot Fernandez fait d'emblée comprendre qu'il ne veut pas de ce grand coton-tige usagé (dur de le blâmer), notre homme réserve son fiel pour quelqu'un d'autre :

 

http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Charbonnier-allume-girard/391191

 

C'est le grand déballage façon montres à la sauvette sur l'Espiguette. Que nous apprend la cigogne en mode corbeau? Que le coach des champions 2012 aurait amené un groupe au titre malgré ses joueurs, puisque selon Charbonnier, "tout le monde pensait" que "les méthodes d'entraînement n'étaient pas terribles"? Que les entraînements manquaient à ce point de spécifique que lui, géant à la détente de tabouret, se retrouvait mangé au duel aérien par Jean ll Makoun?


"Gaétan Charbonnier? De la tête? Oui, merci, mais je n'ai fait que mon devoir..."

 

Que de n'avoir participé qu'à 26 rencontres de L1 sur une saison, c'est un manque de confiance criant de son coach? Que d'avoir pris la brassée après une défaite à Lyon, c'est un crime de lèse-majesté ? (Dans le registre, Abdé El Kaoutari devrait-il alors sortir une encyclopédie en 8 volumes sur le coaching exigeant de l'ami René?)

 

Mais l'histoire se finit plutôt bien. Preuve que le football reste une science inexacte, plusieurs clubs de L1 (de football) se disputent l'échalas. Toulouse, Reims... C'est finalement Fournier qui héritera de Charbonnier, comme le Four du Charbon.

 

Septembre 2013 : retour à la Mosson ponctué par une bordée de sifflets et un tir frôlant la barre de l'enseigne d'Intermarché Juvignac. Et déclaration "je ne comprends pas ces sifflets. Je n'ai fait que dire ce que tout le monde pensait." On accordera à Roux le mérite de la sincérité. Mais peut-être devrait-il parfois se contenter de penser ce que tout le monde dit.

 

 Gaétan et le marcel de Saihi 

 

Les Cahiers du Football décernent annuellement le Ballon de Plomb, qui ne récompense pas tant le manque basique de talent que la mentalité foireuse (preuve en est avec la récente élection de Florian Thauvin). Pour avoir piteusement résumé son passage pailladin à une saison ratée par manque de temps de jeu et de confiance du banc, et donc pour cette niaise absence de remise en cause, Gaétan Charbonnier est élu à l'unanimité de Pailladdiction, ballon de plomb montpelliérain 2013, de 3 têtes au dessus de Manu Herrera. Enfin un duel aérien dont notre homme pourra se vanter.

 

_______________________________________ 

 

Mais fi du rouquaou, place à cette rencontre en Champomie. Pour laquelle Hubert Fournier a déclaré : "Il (Charbonnier) aura l'occasion de donner des regrets aux montpelliérains." Mieux que ça Hubert, il les a quelque part amplifiés.

 

Le Match

 

Ce soir, c'est duplex, avec en collaboration, un fidèle Pailladdictionnaire, el señor Vavaaaaa... 

 

20h00 : Vava - Je veux bien vous donner les 4 de la défense rémoise, mais j'ai peur de bousiller ma barre d'espace.              

 

20h01 : Pailladdiction - C'est autorisé ça, de se créer une occasion au bout d'une minute de jeu? Jean Fernandez nous aurait menti?

 

20h08 : Congré, encore énorme, qui manque de nous refaire le coup de Paris... Tu crois que son but au Parc, il l'a dédié aux ouvriers népalais, D. Congré?

 

20h13 : Ca fait au moins 3 minutes qu'on n'a pas tiré au but, je suis sur le point de lancer une page Courbis démission.

 

20h17 : Joris, en pleine surface, qui gueule après Niang... Aussi y a tout le monde chez nous qui veut tirer dans leur but. Faudrait que Rolin réorganise tout ça. Un distributeur de tickets façon file d'attente au rayon charcute...

En même temps, je crois que M'Baye Niang a déjà piqué la série des tickets 14 à 673.

 

20h19 : Je crois que les niçois nous ont enfin envoyé les piles pour Mounier... 0-1

Oui, et les toulousains un dictionnaire Français-Congré.

 

20h23 : Il avait pas déjà un bandeau sur la tête au match aller, leur capitaine Krychowiak? On ne lui a jamais dit pourquoi à chaque match un des joueurs adverses portait un brassard? 

Oui, il en avait déjà un à la Mosson, mais non, c'est qu'à la base, il est chargé du marquage de Montaño.

 

20h28 : C'est moi ou c'est la meilleure mi-temps depuis euh ... Second Empire limite Restauration?

Au moins depuis l'invention de la roue... A propos de roue, joli décrochage de Charbonnier pour venir prendre le ballon dans les pieds de Stambouli. Décrocher, c'est vraiment ce qu'il fait de mieux le roux, une vraie petite standardiste...

 

20h32 : Banderole des ultras locaux "c'est ou pas de Martin ou un filet au bord du terrain."

T'es vache, ce soir Martin c'est bien. Jonas, c'est un meneur de jeu en herbe... Il est encore en thym, Martins.

 

Grâce à un certain crétin de la Morlette, ces images de maltraitance sur bête sans défense passeront inaperçues...

 

20h34 : La vache, leur latéral s'appelle Atila Turan. En cette période de mercato, là où Turan passe, Lemarchand trépasse.

Là où Atila passe... ah ben, Cabella passe aussi.

 

20h37 : Les mecs, ils ont un centre dans la mi-temps, il faut que ça tombe sur Charbonnier.

On dirait l'histoire de Gagarine qui fait 30 fois le tour de la planète pour atterrir en Russie.


20h39 : J'aimerais vous y voir déguisé en grand rouquin blanc avec un seul aileron pour les duels aériens.

Pendant ce temps, belle remontée de Matthieu. Deplagne a sorti l'aile delta.

 

20h42 : Et encore une récup de Mounier. J'aimais bien tes vannes de "Dur n'y soit" à "Mou n'y est", mais ce soir, rien à voir, c'est Anthony Mitchelli l'homme à tout faire.

 

Mi-temps : Rassurez-moi, le ramassage municipal des ordures à Reims, c'est déjà Nicollin qui a le contrat?

 

21h01 : Si ça se trouve, en face ils sont revenus sur-le-terrain-avec-de-meilleures-intentions-que-ça-a-du-barder-dans-les-vestiaires-que-je-te-dis-pas. Ah ben non, je te dis pas. 0-2

Ce serait barbare de traiter ce Fofana de cave?

 

21h02 : Je me gausse mais autant à 1-0 j'étais serein, à 2-0 je commence à mouiller les couches.

Moi c'est simple, à partir de plus d'un but d'écart pour la Paillade à l'extérieur, je commence à regarder si Christophe Dugarry n'est pas sur la feuille de match.

Non, sois tranquille, ces temps-ci, il est HS. HS blessé.

 

21h08 : Pour qu'on finisse pas trop mal cette saison si bien commencée, c'est Matthieu Deplagne qui a été nommé responsable du challenge du fair-play. Ca se voit qu'il (se) donne du mal, mais ça fait beaucoup de responsabilités pour un seul homme.

C'est pas très juste ce carton, parce qu'il avait touché le ballon d'abord. Si, si, demande au légiste.

 

21h09 : Tiens, ils font sortir Krychowiak alors que Montaño n'est même pas rentré. Chieurs...

 

21h10 : Bon, ben on n'a jamais été aussi près de la défaite 4 à 3. 0-3

Et cette passe en profondeur de Deplagne toute en finesse. Ca m'a rappelé cette ouverture de Redondo... ou peut-être de François Trinh-Duc.

Je devrais pas le dire mais j'ai la trique. Voilà. C'est dit.

T'es plus rapide que Cabella, il en est qu'au deux-tiers, lui...

 

21h11 : Sympa ce jeu dans la défense rémoise. Ce soir, on dit que la ligne médiane, c'est le révélateur hors-jeu de Doudouce.

Ouais, drôle d'alignement, il est pas exclu que Jourdren soit signalé hors-jeu d'ici la fin du match.

 

21h14 : Aïe... té, les autres reviennent au score. On a failli attendre. 1-3

J'ai loupé quelque chose? J'ai dû m'absenter 3 minutes, ma fille pleurait, j'ai dû la changer.

Contre quoi?

Contre une couche sèche, connaud. La mienne résiste encore mais je sais pas pour combien de temps.

Elle aurait pu attendre la fin du match. 3-1 pour la Paillade à l'extérieur, même elle aurait compris.

 

21h15 : La remontée rémoise semble prendre forme, mais leur tâche se complique. Courbis vient de faire sortir Congré.

 

21h17 : Je t'avais dit d'arrêter avec Congré. 2-3

Voir notre équipe respecter aussi bien les traditions, ça me rend tout chose. J'en chialerais tellement c'est beau.

Abdé qui montre à Charbonnier comment cadrer une tête, c'est sympa mais c'est pas le meilleur moment

Aussi Abdé faut le comprendre, depuis 8 jours il voit tous ses copains de la défense centrale marquer. Y a vraiment une saine émulation dans l'axe, ça aussi ça fait plaisir.

On peut aussi dire à Geoffrey qu'il a le droit de mettre les mains sur les passes en retrait de la tête. Même sur celles d'Abdé.

 

21h20 : Quoi? On nous aurait menti pendant toutes ces années? Au football, il est autorisé de marquer même pendant que l'équipe adverse vous remonte au score?2-4

Je serais mauvaise langue, je dirais : frappe trop croisée de Cabella bien redressée par Niang.

J'aimais bien ton Ospina-Robinson Crusoé de samedi dernier. Je peux proposer quelque chose pour Agassa?

 

 

21h21 : Les défenseurs rémois demandent un hors-jeu de Niang. Sûrement pour ne pas fâcher leur entraîneur.

 

21h22 : Fournier j'aime bien ce qu'il arrive à faire avec son équipe de Reims. Surtout ce soir. Je veux pas me méler mais là, Charbonnier est en train de dangereusement glisser sur l'aile. Ca commence comme ça, et tu finis par perdre 2-0 chez toi contre Lorient avec 2 cartons rouges.

 

21h24 : Tiens, Charbonnier sort. Sous les mêmes hourras que lors du match aller. C'est beau d'unir tous les publics dans les mêmes élans du coeur.

 

21h27 : Je regarde la feuille de match, et je commence à frémir en pensant au moment où il faudra dire M'Baye Bye et Cabella ciao...

 

21h29 : Tiens, ça fait facile 5 minutes que la défense rémoise tente un truc révolutionnaire pour s'en sortir : la défense à 4 alignée.

Avec la tactique, on en apprend tous les jours. C'est dans ces soirs-là que j'ai envie de faire officiellement mon coming-out : oui, j'aime le football. 

 

21h33 ; Victor centre sur le seul rémois qui était dans sa surface. L'avantage de ce score, c'est qu'il pourra toujours dire qu'il a eu pitié.

 

21h36 : Et Saint-Etienne est en train de battre Valenciennes 3-0. Au train où vont les choses, je me réserve le droit d'être déçu par ce genre de résultat d'ici 15 jours.

 

21h39 : Sinon, tu vas à Cannes, toi?

J'aimerais bien... Le lundi entre 10 et 12, je pouvais, mais le mardi à 18h j'ai dentiste. Et toi?

Ouais, je descends, je contrôle les filets et je rentre chez moi.

 

21h42 : T'es toujours là?

Oui, mais je me suis infligé une minute de silence en pensant à Jean Fernandez sur son canapé.

Ok minute accordée...

 

 

21h45 : Bon, ben ça c'est fait. T'as vu, c'est dans ces moments-là qu'on entend moins Rolin nous bassiner avé la victoire à 2 points que c'était mieux machin truc.

Si Fernandez était resté, j'aurais lancé une pétition pour le nul à 2 points.

 

21h49 : Ils sont rapides à Reims. Hubert Fournier: "on n'a pas volé nos 33 points." Ils se sont déjà faits recoudre, dis donc...

 

Dimanche 20h36 : Vava, on a oublié de parler de la Ferrari de Niang. C'est dommage, c'était quand même l'info de la semaine. On va devoir tout recommencer, merdalors..

 

____________________________________

 

La photo-souvenir

 

Il est là, le gars. Il est encore lààààà!!! Le Gary aussi, mais il en chie alors courage à lui.

 

 

L'analyse du match en une phrase sans respirer

 

Conquérantsdepuislapremièreminutelespailladinsconfirmentleurhautetenuephysiqueetcollectivemaisaussileurcapacitéàsefairepeurmêmequandlescoredevraitnouslaissercroireenunesoiréetranquillel'effetCourbisc'estquedésormaisonvientonmèneonremèneonreremèneonsefaitrejoindremaisongagne (ouf)

 

____________________________

Hasta la victoria contre Perrier-Carnon-Gallargues, compañeros!

 

Partager cet article

Repost 0
Pailladdised by Fzfzfzfz - dans 2013-2014
commenter cet article

commentaires

Papa Yade 04/02/2014 23:06

Nan Jeremy, juste un ping-pong de mails chacun réagissant aux conneries de l'autre...

GRM 04/02/2014 19:01

C'était ça la surprise!!!!! appelez quand vous vous faites une soirée radio bière foot j'aurais fait l'effort. Pas mal vos échanges! l'encore en thym Martins qui nous vient du fin fond de la
garrigue, vav à ton age c'est pas sérieux tu vas te claquer

Abdé4ever 04/02/2014 15:32

Aussi Abdé faut le comprendre, depuis 8 jours il voit tous ses copains de la défense centrale marquer. Y a vraiment une saine émulation dans l'axe, ça aussi ça fait plaisir.

bravo :-) presque aussi bon que la victoire de samedi. Continuez!

Melkior 04/02/2014 10:24

Encore un pur régal. Les vannes sur Charbo que du bonheur

Cam34 04/02/2014 00:10

21h02, 21h10, 21h17 c'est de la bombe merci collègue. T'arrête pas c des barre a chaque fois

Sas que pardon...

      Corniauds

 

Une phrase :    

 

" A Toulon, Rolland, on l'appelait Pinochet, parce qu'il tirait dans les tribunes." Laurent Paganelli

Fotonovellas

 

 

Pailladdictionnaire

Pailladdictionnaire

Pruneausticks

Pailladdictiondage

Le PSG, pour vous c'est :

 

1 - La-bouée-de-sauvetage-d'un-football-français-à-la-dérive-et-l'unique-salut-d'un-championnat-en-décrépitude.

 

2- Une équipe qui a très provisoirement interrompu notre série de 7 titres consécutifs.

 

3 - comme si Sébastien Loeb disputait le tour de France cycliste en DS3 WRC et avait en plus des crétins pour l'encourager au bord des routes.